« Rien de tel qu’une Valérie #Pécresse pour augmenter le prix du #PassNavigo! » …

Contre la hausse du prix du pass Navigo en 2012 (« Moi, je maintiendrai le pass Navigo à 70 euros, car je ne jouerai pas avec le pouvoir d’achat des Franciliens« ) Valérie Pécresse, devenue Présidente de la  Région île-de-France a décidé de  » faire le ménage«  dans ses propres déclarations …

image

Elle a changé d’avis. En même temps, je dois avouer que je m’en fiche un peu depuis ma belle région Lyonnaise où le prix de l’abonnement tourne autour de 52 euros pour Lyon Métropole. Donc pas vraiment concerné, comme les bretons excentrés du site de Notre-Dame-des-landes qui ont massivement voté « oui » pour le 2ème aéroport de Nantes. Ils ne seront pas impactés par les nuisances sonores mais bénéficieront de l’infrastructure pour leurs déplacements. D’où l’importance d’etendre le périmètre d’une consultation locale pour un resultat escompté, certains l’ont bien compris (lire mon avis (18.11.2012) sur la rupture éventuelle du contrat de concession de Vinci). Passons.

« Lorsqu’on est pas directement touché par un fait, difficile de s’y intéresser vraiment ». Pour les usagers de Île-de-France, cette hausse des tarifs est une nuisance financière qui impactera les petits budgets – mais pas que- avec au moins deux effets pervers à la longue:  hausse de la fraude, et/ou du nombre de voitures en ville.  Donc, « faire le ménage » en Île-de-France, c’est augmenter les tarifs TEC »?

[Remarque: Il y a longtemps que je n’avais pas « critiqué » la Droite sur ce blog. Il faut dire qu’avec tous les #Droichistes planqués à #Gauche, il y a de quoi faire.].

Billet transport, fait.

./…

Malgré M. Valls, réduction d’impôt en vue grâce à JM Ayrault, «nouveau frondeur PS»…

Ayrault Valls Enfin! Un vrai «truc de Gauche» soutenu par plus de 160 députés PS –c’est rare depuis Valls à Matignon– pour un rapprochement entre l’impôt sur le revenu et la CSG. Déposé début octobre par l’ancien Premier Ministre JM Ayrault et Pierre-Alain MuetDéputé de ma circonscription à Lyon– un amendement au projet de budget de l’État pour 2016 prévoit la baisse de la fiscalité grâce à la CSG (contribution sociale généralisée qui deviendrait progressive en fonction du revenu) pour aller vers un «impôt citoyen sur le revenu».

Un vrai choc de simplification fiscale en somme, une petite chose, «On verserait plus intelligemment une subvention, la prime d’activité, qui n’est en fait que le remboursement d’une partie de ce que ces contribuables paient en CSG », explique Pierre-Alain Muet qui ne veut pas qu’on puisse croire que les salariés payés autour du smic sont «des assistés». Mais Manuel Valls n’en voulait pas: «je ne suis pas sûr que les Français lient automatiquement l’impôt et la citoyenneté» déclarait-il il y a encore quelques jours au grand plaisir du Figaro qui titrait le 08 novembre «CSG: Valls enterre l’amendement Ayrault».

CSG : Valls enterre l'amendement Ayrault

Raté! C’était sans compter sur la détermination de JM Ayrault, des frondeurs, des radicaux de Gauche et du Président de la République de plus en plus sensible à ce qui résonne à l’oreille des électeurs et qui, par cette mesure – en vigueur au 01 janvier 2017 – va respecter un engagement de campagne. Le vote de l’amendement a lieu ce jeudi à l’assemblée nationale, et pas besoin d’article 49.3, c’est un truc de la Vrauche. Il faut croire que pour le pouvoir d’achat des français, ce sont ceux qui en parlent le moins qui s’en occupent vraiment

(…)

Et sinon? Algorithme (politique) de F. Hollande: croissance et fiscalité …

Face au conditionnel, savoir poser la bonne question. Après  la «baisse crédible» du chômage, condition sine qua non pour une éventuelle candidature FH2017, le Président de la république indexe la «baisse des impôts» à «l’amplification de la croissance» en 2016: «Si la croissance s’amplifie en 2016, nous poursuivrons ce mouvement (de baisse de la fiscalité) car les Français doivent être les premiers bénéficiaires des résultats obtenus».(François Hollande).

Hollande promet des baisses d'impôts si la croissance s'amplifie en 2016

Pour poser la (bonne) question du «sinon», petit algorithme (politique), exo de programmation. Nom du programme informatique: PR2017 (c-à-d Président de la République, objectif 2017). Langage au choix (Cobol admis, mais langage objet souhaité avec boutons de partage sur les réseaux sociaux). Personnellement, je suis resté sur le bon vieux « instruction de contrôle if», souvenirs…

Instruction condition If

If [amplification de la croissance en 2016] Then ‘ => Si condition du PR validée ALORS ‘instruction à Bercy et baisse généralisée des impôts, Else ‘=> (sinon?). Aussi, pour schématiser, cela nous donne…

PGM (PR2017)

Croissance 2016 et fiscalité F Hollande

END PGM.

Consignes: Évitez les «boucles perpétuelles» dans vos instructions de commandes, Pensez aux «MgsBox» pour mieux informer le contribuable sur d’éventuels changements sur son avis d’imposition.  Vous avez le temps.

(…)

Les 35 heures: c’est la politique la plus efficace et la moins coûteuse depuis les années 70´…

[Désintox]: une info-bombe: « Entre 1997 et 2001 (35 heures), il n’y a jamais eu autant d’heures travaillées partagées par tous en France. Deux millions d’emplois salariés dans le secteur marchand ont été créés sur cette période. Aucune politique ne s’est révélée plus efficace par le passé.». Conclusion du rapport d’une commission d’enquête parlementaire sur les 35 heures.

La vérité sur les 35 heures

J’y crois pas: « la politique la plus efficace et la moins coûteuse depuis les années 1970 » ? On nous aurait donc menti? Ah la vache! Martine Aubry a raison! C’est dans le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur l’impact économique, social et sociétal des 35 heures qui doit être rendu public mardi 16 décembre. Une info désintox contre toutes les rumeurs de la droite et du Medef. Copie carbone à Manuel Valls et E. Macron .

Donc, la Gauche possède la recette 35 heures et pisse dessus, on m’explique?. Lire dans Slate.fr

(…)

Puis, E. Macron dit: « Tu bosses le dimanche et t’es payé comme un lundi, sans plus »…

Je crois que cette fois, E. Macron a fait son Coming Out libéral…

Loi macron, pas de paie double

Je ne résiste pas au plaisir de citer M. Valls (hier): «Cette loi ne sert qu’un intérêt: l’intérêt général, Son objectif? Améliorer rapidement et concrètement la vie des Français».  Ok! . Donc, cons comme ils sont, les patrons vont garder la double paie du dimanche des employés qui l’ont déjà, c’est bien ça? Progrès social il a dit. Jeff est très en colère, lire son billet…

  Travail du dimanche: Macron ne veut pas du doublement du salaire 

Sinon, quelqu’un a des nouvelles d’Arnaud Montebourg? Lui dire qu’il y a du boulot, les vacances c’est terminé, qu’il ramène la machine à baffes, c’est urgent.

Merci.

(…)

Non, la France n’est pas généreuse avec ses immigrés …

[Désintox]. C’est dans L’express: « D’après les statistiques compilées par Eurostat, la France est dans le peloton de queue pour la pauvreté de ses immigrés. C’est aussi un des pays où l’écart de pauvreté entre immigrés et nationaux est le plus fort ».

B3NQm6GIcAAHIhZ.jpg_large

Les étrangers ne sont donc pas particulièrement favorisés en France, malgré les prestations sociales dont on les accuse d’abuser. Donc,on arrête avec les fantasme sur ce gens qui gagnent des mille et des cents, c’est faux!  En France, « immigré ça paye mal, très mal, c’est un boulot de merde! »  Maintenant vous savez …;-)

Donc, « les allocs ta mère! ». En savoir plus sur L’express.

(…)

Manuel Valls aux #RestosduCœur (« J’aime les pauvres? »)…

[Et c’est pas une blague]. Après avoir joué au Ministre de l’intérieur en Afrique dans la lutte contre le terrorisme, le 1er Ministre Manuel Valls nous informe que…

IMG_0015.PNG

On ne va pas critiquer sa politique mais, on peut décemment se poser la question de savoir si le Chef du Gouvernement (Manuel Valls) n’est pas un peu (beaucoup?) « responsable de la situation actuelle ». Il est Ministre, aux manettes depuis mai 2012. Les dernières nouvelles à l’étude à Bercy (E. Macron) feront certainement les affaires des Restos du cœur: Gel des salaires, assouplissement des 35 heures etc. Explosion du chiffre d’abonnés des Restos en vue…

Gels des salaires, revision des 35 heures

Des « pistes » évoque le Gouvernement Valls. Comme le fait remarquer Jeff sur Twitter: « (Ah!) Si Coluche voyait cette carte »…

IMG_0016.JPG

Lorsqu’on donne 50 milliards d’euros (Pacte de responsabilité) aux entreprises qui menacent quand même de vous siffler, et qu’on s’autorise de taper l’incruste pour le lancement de la campagne des Restos, il ne faut pas s’étonner que les gens s’interrogent sur l’opportunité de cette visite, sincèrement. Il faut croire que Manuel Valls est déjà en campagne. Pour qui? Devinez…

(WTF?)

(…)

M. Valls et les prestations familiales:  » Je t’aime moi non plus « …

Marisol Touraine Manuel Valls FamilleC’est un nouveau conte de La Fontaine qui peut s’écrire: « lorsque l’enfant paraît, le cercle des prestations familiales se rétrécit, etc ». On ne parlera pas de « matraquage familial » pour ne pas choquer certaines sensibilités «de gauche», on peut cependant le penser même sans deux neurones d’intelligence.

Après la branche maladie, le gouvernement tranche dans les dépenses pour les familles avec une série de mesures allant dans le sens d’une « très forte réduction des prestations familiales », un coup de rabot généralisé sur les allocations familiales écrit LeMonde.fr.

Rabottage des prestations familiales

L’objectif? Réduire les déficits, c’est ce qu’avait annoncé Manuel Valls dans son plan d’économie du 16 avril dernier.  Faire 50 milliards d’économies dans les lignes suivantes: –les dépenses de l’État (18 milliards d’euros d’économies), -les collectivités locales (11 milliards d’euros d’économies), –l’Assurance maladie (10 milliards d’euros d’économies) et –les dépenses de protection sociale (11 milliards d’euros d’économies) . [détails sur Vallscination (politique)]

50 milliards économies principales mésures

« Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), prévoit environ 700 millions d’euros d’économies sur la branche famille. Plusieurs prestations vont être diminuées » écrit Le Monde. Des économies sur les aides à la garde d’enfant, via le partage du congé parental, (« excuse habile » pour faire passer la pilule grâce à un habillage de gauche: l’égalité homme-femme), sur la prime à la naissance, via la réduction de la majoration pour âge des allocations familiales et sur la santé (un plan d’économies de 3,2 milliards sur la branche maladie pour limiter à 2,1 % la hausse des dépenses de santé en 2015), etc.

Donc, un plan rabotage des prestations familiales. Oui il faut faire des économies pour réduire les déficits hérités du précédent quinquennat, et pour faire face au trou de la sécu, cette « fatalité«  récurrente (Note: Le déficit de la Sécurité sociale baissera en 2014, moins que prévu certes, mais baisse). Donc, on assiste à une drôle de péréquation: économiser sur l’assurance maladie et la famille  pour financer l’entreprise « Pacte de responsabilité », une logique « profondément humaine » qui nous éloigne encore un peu plus de Mai 2012. En effet, la principale mesure du « Plan Valls« , c’est à dire le « pacte de responsabilité » n’est pas solidaire des déficits publics! », ne bouge pas.

Loi Famille Habilité du Gouvernement Marisole Touraine(Lire in 20 minutes)

Je ne critique pas, je constate.

(…)

Bref, Manuel Valls n’aime plus l’entreprise…

Après la terrible annonce du frondeur-Gattaz, on peut penser que Manuel Valls va arrêter avec le « j’aime l’entreprise« , sa carte d’identité du Medef..

IMG_5214.PNG

À quelques heures du vote de confiance à l’assemblée nationale, c’est un coup bas porté à Manuel Valls, une vraie déchéance de l’amitié qui coïncide (comme par hasard) avec le retour annoncé de Nicolas Sarkozy, (le projet Medef, c’est en partie  son programme 2012). Donc, L’enfant chéri de la droite (Sarko) est de retour, et le fils adoptif (Manu) ne compte plus! Terriblement ingrat, il leur a donné çà, et ces charognards demandent: 1. la suppression des jours fériés, 2. De déroger au salaire minimum, « . De remonter les seuils sociaux, 4. de revoir la durée du travail (35 heures), 5. le travail du dimanche etc… C’est d’une « violence inouïe » (JF Copé).

Alors, « Manuel Valls n’aime plus l’entreprise?« , on peut le penser mais (attention!!!), il est cap de l’aimer quand même! et bien plus qu’avant! Hypothèse: « M. Valls: Hé les copains du Medef! Pour mon discours de politique générale face à ces emmerdeurs de frondeurs, vous me balancez un « truc de la mort qui tue le social », genre hardcore, puis, je leur débecte à l’Assemblée un discours sur « Moi Manuel Valls, dernier rempart des valeurs de la gauche contre le méchant patronnat-Medef », contre le FN aux portes du pouvoir, contre les terroristes de l’État islamique (les cousins d’El qaida)! Puis, ils me votent la confiance, vous aurez votre blé (les 50 milliards du pacte de responsabilité) et hop! le tour est joué! ok? ».

C’est juste une hypothèse, possibe mais très mauvaise foi. L’option « le Medef s’est payé la tronche de Manuel Valls » parait plus plausible.

Je dis ça, je dis rien...

[Les Échos]

Baisse des impôts? l’arnaque de Manuel Valls…

0Manuel Valls a déclaré dimanche soir sur TF1:« Nous sommes en train de travailler avec les parlementaires pour permettre la baisse de l’impôt pour les ménages à faible revenu (…). Ces dernières années, « il y a à peu près 650 000 ménages qui sont rentrés dans l’impôt et qui doivent en sortir (…) le gouvernement et sa majorité travaillaient sur une mesure concernant les personnes gagnant autour de « 1,2 » à « 1,3 fois le Smic ». (…) Les impôts ça suffit, c’est trop! Trop d’impôt tue l’impôt!».

Objectif, faire baisser les impôts de quelques 650000 ménages dans le cadre du collectif budgétaire qui sera voté en juin. De quoi nous faire oublier que ces deux dernières années, les prélèvements obligatoires ont augmenté de 30 milliards d’euros (le gouvernement Sarkozy les avait déjà augmentés dans la même mesure entre 2010 et 2012), et nous inciter à applaudir. Sauf qu’on doit supporter un plan d’économie de 50 milliards d’euros pour financer la compétitivité des entreprises: 18 milliards d’euros d’économies de la part de l’État, 11 milliards d’euros d’économies sur les collectivités locales, 10 milliards d’euros d’économies sur l’assurance maladie, 11 milliards d’euros d’économies  sur les dépenses de protection sociale.

Il faut savoir que la « Niche Valls » prévoit en plus, un supplément de 40 milliards d’euros d’allégements sociaux et fiscaux pour les entreprises dans le « programme de stabilité budgétaire 2015-2017. [Vallscination (politique)]

En résumé, «l’annonce de Manuel Valls est une mesurette (politique)» qui permet de faire passer une grosse pilule fiscale». D’ailleurs, le Manifeste des socialistes affligés dénonce «l’ampleur de ce plan d’austérité» qui n’est pas due à la pression des marchés, mais au financement d’un transfert de 1,5 point de PIB (30 milliards) sans contreparties en faveur des profits des entreprises, au nom d’une politique de l’offre». De quoi être effectivement affligé par cette orientation politique qui insiste à ne traiter que du coût du travail et jamais du capital. En 20 ans (lire chez Sarkofrance), la rémunération des actionnaires a été multipliée par 7. En 10 ans, les dividendes des entreprises ont augmenté de 21 milliards en 2003 à 36 milliards en 2013, soit une croissance annuelle de 5,5 % malgré la crise.

L’arnaque consiste à faire supporter le financement de la croissance par les seuls contribuables tout en laissant croire qu’on va baisser leurs impôts, sans pour autant toucher aux revenus des heureux bénéficiaires de cette ponction fiscale: les entreprises. C’est le principe de la vente forcée au prix fort avec une petite ristourne, en plus il faut dire merci.

Cette politique de niche fiscale financée par le seul contribuable au bénéfice des seules entreprises, habilement saupoudrée de mesurettes pour faire passer la pilule est affligeante.

Club des socialistes affligés
Le «Club des socialistes affligés» veut contester la politique de l'..

Je partage l’avis de Cécile Duflot qui dénonce « le bal des faux-culs«  sur la règle des 3% de déficits en Europe: « [On dit non à l’austérité, mais il faut faire les 50 milliards d’économies, il y a un truc qui ne marche pas! Il n’y a pas besoin de réfléchir cinq minutes, et je comprends le malaise chez certains qui s’exprime, et je ne les accable pas ». Pareil.

(Un blogueur affligé).