Zlatan Ibrahimovic : l’insulte faite à la France…

Contrairement à l’Olympique de Marseille qui a su garder son calme après son match nul (0-0) à domicile face à l’Olympique lyonnais (pénalty de l’OM non sifflé+but refusé+carton rouge à 5 minutes de la fin), Zlatan Ibrahimovic (PSG) a pété un câble à Bordeaux après la défaite de son équipe hier soir.

Des propos d’une violence inouïe, une insulte faite à la France

Après avoir déclaré à l’attention des supporters du PSG il y a quelques semaines: « Avant nous, il n’y avait rien (à Paris) », il remet une couche: « Ça fait 15 ans que je joue au foot, je n’ai jamais vu un  tel arbitre. Dans ce pays de merde! Ce pays ne mérite pas le PSG ». Mieux que les Bleus en Afrique du Sud (Le Bus), des propos très graves que les dirigeants du PSG ont voulu atténuer avec des excuses supposées et attribuées à Zlatan Ibrahimovic dans un communiqué sur leur site. Une question se pose: quelles sanctions pour Zlatan Ibrahimovic? Petit #SondageOpif avec les éléments de langage des Républicains (ex-UMP) dedans, pour la France, comme on dit.

A vous.

Entre #Charlie et «Jeg er Dansk», le crayon illustré … #Dessin

Ce samedi 14 février à Copenhague (Danemark), un double attentat terroriste a fait deux morts civils et cinq blessés, nouvelle terreur. Ce fait nous replonge dans l’atrocité des événements du 07 janvier dernier à Paris. Et tout naturellement, la solidarité #Charlie se porte au chevet du Danemark. Après avoir guidé le Peuple le 11 janvier, le crayon s’illustre à nouveau, il est pont, pour faire bloc ...

Oui, «Jeg er Dansk». Traduction: #JeSuisDanois».

Source: @MaximeHaes/Twitter

(…)

Raphaël Élizé, premier maire noir de France…

Bien avant François Fillon, il a été Maire de Sablé-sur-Sarthe, le premier maire noir de France: Raphaël Élizé. Le 19 mai 1929, dans une petite ville de la Sarthe, un arrière-petit-fils d’esclave, originaire du Lamentin en Martinique, Raphaël Élizé, socialiste et vétérinaire se fait élire maire.

Raphaël Élizé premier maire noir de France

J’ai lu l’info sur Jeune-Afrique et j’ai vérifié sur Wikipédia, je le découvre. Raphaël Élizé  a fait sa scolarité à Paris (lycées Montaigne, Saint-Louis et Buffon) avant d’intégrer l’École nationale vétérinaire de Lyon dont il ressort major en 1914 (please). Puis, la guerre éclate, il est mobilisé sur le front de la Marne, dans le 36e régiment colonial d’infanterie, il survit et est décoré de la Croix de guerre en 1919. Respects.

Première candidature à l’élection municipale en 1925 (Sablé-sur-Sarthe), sous l’étiquette SFIO, il est battu. Récidive quatre ans plus tard, rafle la mise, puis,  le 19 mai 1929, il devient le premier maire noir élu de l’Hexagone. Il est réélu en 1935 (1. sa 1ère élection n’était pas un accident et, 2. son slogan n’était pas non plus « Élisez Élizé! », ça c’est fait), il équipe sa ville (Sablé) d’une cantine, d’un terrain de football et d’une piscine olympique – la 1ère dans l’ouest de la France, s’il vous plait!. Il met aussi en place une consultation pédiatrique gratuite à l’hôpital local. Il exercera son mandat jusqu’en 1940. Il ne retrouvera jamais ses fonctions en raison de l’hostilité allemande et en raison de sa couleur. Il fut destitué, rentra en résistance, puis fut dénoncé et déporté en Allemagne au camp de Buchenwald où il mourut en 1945. (Détails dans wikipédia).

Alors? le saviez-vous? En savoir plus: Sa page Wikipedia (Raphaël Élizé)

C’est quoi le « vrai » problème avec Christiane Taubira?…

Je pose la question. Parce que, lorsqu’on remonte le fil des agressions sur sa seule personne depuis sa nomination au poste de « Garde des Sceaux, Ministre de la Justice », on peut avoir des doutes sur les « vraies motivations » de cet acharnement disproportionné. Alors, question:

C’est quoi le vrai problème

avec Christiane Taubira?

20120517-christiane_taubira

Répondre à ma « Parole de liberté«  (ou pas). Je pose la vraie question, pour connaitre enfin la racine de ce mal qui ne dit pas son nom, les yeux dans les yeux (de Taubira).

Sans se cacher.

De l’attractivité de la France, pour une compétitivité structurée…

Valoriser l’attractivité, définir les bases stratégiques pour montrer que «la France est un pays où l’on peut investir», c’était le but affiché par le Conseil stratégique de l’attractivité de ce lundi 17 février à l’Élysée. Il en ressort quelques grandes lignes assez intéressantes…

Bgslqu3CMAAzepn.png_large

Pour compléter son arsenal séduction et pour aller bien au delà de l’existant (les pôles d’excellence, le potentiel technologique et industriel, la marque France valorisée par des labels: #Madeinfrance, #Frenchtech), la France se dote d’un nouvel outil global de promotion qui intègre:

1. Le « Passeport talents » pour attirer les talents internationaux: Début 2015, offrir une durée de séjour de quatre ans renouvelable aux les entrepreneurs internationaux qui souhaitent venir régulièrement en France avec des visas de circulation de longue durée (jusqu’à 5 ans) et un délai d’obtention réduit à 48 heures.  Un allègement généralisé des formalités pour attirer tous les acteurs de l’économie de l’intelligence et les inciter à rester en France.

2. Faciliter l’implantation des start-up étrangères en France: Avec le French Tech Ticket, les startups étrangères sélectionnées bénéficieront d’une aide financière de 25 000 €, d’un interlocuteur unique (French Tech Help Desk) et d’une aide  logistique à l’implantation, d’un accompagnement sur mesure fourni par les accélérateurs French Tech.  Bpifrance renforcera l’information sur les financements publics dont ils peuvent bénéficier.

3. Mieux connecter la France aux marchés mondiaux: fluidification des procédures en douane et des opérations logistiques, simplification et dématérialisation des procédures administratives à la frontière, une seule interface numérique pour déposer toutes les déclarations administratives obligatoires, facilitation du paiement de la TVA à l’import etc.

4. Une agence unique pour renforcer l’internationalisation de l’économie française. Dans un seul et même établissement public, de l’Agence française pour les investissements internationaux (Afii) et d’Ubifrance pour renforcer l’internationalisation de l’économie française, en étroite collaboration avec les Régions. Et, en filigrane, la stabilisation des normes et mécanismes fiscaux pour éviter que certains « grands» s’extirpent de l’obligation fiscale vis à vis de la France. Pour résumer:

My Files

Il est donc question de réorganiser le potentiel économique et industriel, d’établir les bases pour de nouvelles synergies entre d’un côté, les entreprises (convergence technologique) et de l’autre, l’action des pouvoirs publics (convergence structurelle). Ceci, pour asseoir dans la durée, ce qu’il convient de nommer «la compétitivité structurée», un nouveau concept que je trouve plus adapté, et qui va bien au delà de la simple compétitivité dite «structurelle».

Une bonne chose. A suivre.

Et l’Allemagne recule sur l’âge de la retraite (63 ans!)…

Faire comme l’Allemagne? Repousser encore (et encore) l’âge de départ à la retraite? L’aligner sur l’expérience de vie? Contre toute attente, l’Allemagne recule, les champions de la compétitivité vont ramener l’âge de départ à la retraite de 67 à 63 ans

20140129-065052.jpg

Mauvaise nouvelle pour les Allemagnophiles de l’UMP, la décision sera effective à partir du 01 juillet 2014.

Source: BFMTV business

Une dégradation purement «idéologique» de la France pour P. Krugman…

Paul KrugmanLe prix Nobel d’économie Paul Krugman vole au secours de la France dans une tribune libre dans le NYTimes.

L’économiste américain pense que la «dégradation de la France» par Standars&Poors est une «dégradation purement idéologique» fondée sur rien. Il parle de volonté de «tuer l’État providence». Les mots sont forts. Quelques extraits….

«Donc, S & P a abaissé la France. Qu’est-ce que cela nous apprend?» écrit Paul Krugman, sa réponse est: pas grand chose de la France. Il pense qu’il ne faut pas insister sur cet avis car les agences de notation n’ont aucune information particulière sur la solvabilité nationale — surtout pour de grands pays comme la France.

«Est-ce que S & P a connaissance de l’état réel des finances françaises?» Non dit-il,  S&P a t-il un meilleur modèle macroéconomique? Pour lui, il est utile de comparer les projections du FMI pour la France avec ceux d’un autre pays bien côté par Standard & Poors, il prend l’exemple du Royaume-Uni pour un comparatif basé sur les projections du FMI jusqu’en 2018 .

110813krugman1-blog480

 1. Ainsi, la France fait mieux que le Royaume-Uni sur le PIB à ce jour, et le FMI s’attend à ce que cet avantage persiste. 2. La France est légèrement moins endettée, et le FMI s’attend à ce que cette différence s’élargisse un peu.

«Alors pourquoi la France est-elle déclassée?» (So why is France getting downgraded?)  s’interroge Paul Krugman. Parce que pour S&Poor la France n’a pas réalisé les réformes qui permettront d’améliorer ses perspectives de croissance à moyen terme.

«Comment savoir quelles sont les réformes économiques qui vont générer la croissance? (…) Les discours de la Commission européenne sur les réformes structurelles et ses bienfaits ne s’appuient sur rien». Personne ne sait avec certitude quel sera le taux de croissance à terme de la politique menée par François Hollande: «Does anyone really know that Hollande’s policies will mean growth that is x.x percent — or more likely, 0.x percent — slower than it would be if Olli Rehn were put in control? No.»

So, again, where is this coming from? Et de poursuivre (je résume): «Je suis désolé, mais je pense que quand S & P se plaint de l’absence de réforme, il s’agit principalement de démanteler l’État-providence (…) il se plaint en fait de ce que Hollande augmente, plutôt que baisse, les impôts sur les plus hauts revenus, et qu’il n’est pas assez favorable, de façon générale, au libre-marché pour satisfaire les principes de Davos..(…) Mais ne prenez pas cette décote comme une démonstration que quelque chose est vraiment pourri dans le royaume de France. ».

Conclusion de Paul Krugman: «Cela tient davantage de l’idéologie que d’une analyse économique défendable» (It’s much more about ideology than about defensible economic analysis). Pas mieux. Lire en anglais  sur le NYTimes :

PAul Krugman NYTimes

Ideological Ratings (Paul Krugman, Économiste de Gouvernement, n’en déplaise à MarcVasseur)

Christiane Taubira brise le silence des victimes du racisme…

Comme Harry Roselmack (Lire, la France raciste est de retour), Christiane Taubira brise le  » silence des victimes« . Dans  Libération, elle s’étonne dans que personne ne souligne les dangers pour « la cohésion sociale » que constituent les attaques racistes: « Ce qui m’étonne le plus, c’est qu’il n’y a pas eu de belle et haute voix qui se soit levée pour alerter sur la dérive de la société française »… J’ai acheté Libé, je vous le livre in extenso. Lisons.

Tribune Christiane Taubira (1)
Tribune Christiane Taubira (2)

« Des inhibitions disparaissent, des digues tombent ». A Gauche aussi. Réfléchir.

Carpe diem..

Surprise Hollande: 1 taux de croissance de 0.3% pour la France en 2013 (OCDE)…

logooecd_fr« La zone euro dans son ensemble est sortie de la récession » annonce l’OCDE dans sa dernière édition sur les prévisions de croissance 2013. Mieux, « La croissance avance à un rythme encourageant ». Une  (très) bonne nouvelle à étrangler de rage les économistes du dimanche entre autres indépendantistes des 1ers couacs du gouvernement, c’est à dire, ceux qui n’imaginaient pas la France atteindre un taux de croissance de 0,3% fin 2013.

C’est mieux que les prévisions optimistes du FMI (0.2%) et, bien au delà des 0,1% du gouvernement. Le plantage clinique de BFM Business se confirme…

photo(1)

Pour l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), dans les économies avancées, l’expansion économique devrait se poursuivre au second semestre de 2013 à un rythme similaire à celui du deuxième trimestre: « Le redressement progressif de l’activité observé dans les économies avancées est encourageant (…) Il est nécessaire de continuer à soutenir la demande pour garantir l’ancrage de la reprise et il demeure essentiel d’associer à cet effort des réformes structurelles pour stimuler la croissance, rééquilibrer l’économie mondiale et éviter une nouvelle hausse du  chômage structurel ».

Prudence, la reprise reste fragile, on le sait mais.., allez, disons-le, l’optimiste affiché de François Hollande commence à faire des adeptes, plus en plus nombreux…

(Paf!).

France’25: On s’est donné rendez-vous dans 10 ans…

img-images-place-des-grands-hommes-brunocb-10974« On ne prépare pas un pays à son avenir en s’y prenant la veille« . Cette phrase n’est pas mienne, mais je l’approuve. La France sort d’une période récente où la gestion des affaires publiques étaient indexée par les faits divers, cette période est heureusement terminée.

La France veut renouer avec son faste et sa grandeur d’autrefois, dans un monde devenu très concurrentiel avec ses nouveaux acteurs émergents, Relancer l’optimiste à travers les Grands projets est une nécessité pour induire une relance économique à moyen terme. De facto,  le gouvernement a ouvert aujourd’hui un séminaire pour réfléchir à la France de demain. Pourquoi un séminaire pour la France de 2025?

D’abord une chose, je pense que 10 ans, c’est un temps minimun pour que les décisions qui transformeront durablement la France portent leurs fruits. Cet exercice initié par le gouvernement vise à faire le lien entre le lointain  et l’immédiat. Agir aujourd’hui sur les défis qui se posent en 2013-2014 sans se soucier de l’avenir proche, c’est prendre le risque de louper le train du progrès et se ranger dans une voie sans issue. D’ailleurs, l’UMP vient de s’en rendre compte et va enfin procéder à son inventaire.

Réfléchir collectivement aux défis de la France dans 10 ans, c’est préparer la croissance et surtout notre place dans le monde de demain face aux pays dits émergents. Pour éviter une énième « commission Théodule« , il faut se poser les bonnes questions: 1. Quels choix stratégiques pour redonner confiance à la France? 2. Quels chantiers clefs pour transformer durablement le pays dans les 10 ans qui viennent ?

Comme nous le faisons pour nos propres vies (assurance-vie, épargne retraite etc) la responsabilité d’un gouvernement, c’est d’agir sur les priorités les plus urgentes (*), c’est aussi avoir une vision à long terme pour donner à chacun, et en particulier aux jeunes, les meilleures chances de réussite possibles. D’où l’intérêt de faire ce diagnostic, ce séminaire,   pour identifier les chantiers et réformes stratégiques, pour évaluer les défis de l’innovation, les pôles d’excellence, l’évolution démographique, la qualité des services publics. Cette démarche stratégique n’est pas du ressort des seuls experts, il faut inclure dans la réflexion tous les acteurs de la société française.

S’il fallait vous convaincre de l’intérêt pour cette « France ambitieuse« , j’ajouterai: Raviver l’optimiste des français. Dans l’attente, on va se donner rendez-vous dans 10 ans, même jour, même heure, même blog….

Place des aux Grands Projets…

———
(*)En effet, depuis 15 mois, des décisions majeures ont été mises en œuvre pour sortir la France de la «décennie UMP» avec un retour progressif à l’équilibre budgétaire pour désendetter la France, par l’instauration du pacte pour la compétitivité et l’emploi pour soutenir les acteurs économiques, avec la loi sur la sécurisation du travail, la refondation de l’école, le plan pour le logement, celui pour le très haut débit, la transition énergétique, et bientôt la réforme des retraites pour préserver le modèle social auquel nous sommes attachés.
.