Le FN épinglé pour «recel d’insécurité en bande organisée», faux et usage de «fausse insécurité» …

Selon le Parisien, des membres très actifs du Rassemblement Bleu Marine (Front national) avaient institué le principe de « créer l’insécurité  pour crier à l’insécurité » sur les réseaux sociaux et sur les blogs, une pratique qui profite au parti de Marine Le Pen, le Front national.

Quatre militants du FN incendiaient des voitures pour dénoncer l’insécurité

Épinglés, Adrien Desport Numéro 2 du FN de Seine-et-Marne et candidat remplaçant aux dernières élections départementales, trois autres militants du Rassemblement Bleu Marine. Ils étaient ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Meaux, rejoints par deux militants FN. « Le parquet a ouvert une enquête pour destruction volontaire par incendie en bande organisée, dégradation volontaire de bien privé et dénonciation de délit ». Nos lascars estampillés FN ont reconnu les faits: incendies volontaires (voitures), agression imaginaire à la bombe de gaz lacrymogène contre certains de leurs camarades, des faits graves qu’ils commentaient ensuite les blogs et sur les réseaux sociaux en dénonçant «l’insécurité». Avant la découverte du pot aux roses de haine par les enquêteurs de la police judiciaire, et certainement par anticipation, le front national s’est désolidarisé, mais le mal est fait:  «l’info insécurité» a été très bien vendue dans la presse et à la télé par… le front national.

Adrien Desport Un ancien militant du FN soupçonné d'être l'auteur d'incendies de voitures qu'il a lui-même dénoncés

Puisque les faits sont avérés, la question de la responsabilité des représentants du Front National face à cet «acte militant» se pose. Combien d’autres méfaits de ce type à travers la France? Les agressions qui «tombent à point», surtout la veille des échéances électorales (souvent), trouvent peut-être là une explication. On est en droit de penser que ce n’est pas une pratique isolée, que «les bénéficiaires de l’insécurité sont souvent les acteurs de l’insécurité, ils l’espèrent, l’incitent et l’organisent». Au delà de ces petites frappes, il serait intéressant d’entendre le Front National pour « recel d’insécurité imaginaire en bande organisée, faux et usage de fausse insécurité ». Marine Le Pen, celle qui a fait de l’insécurité son fond de commerce,  doit s’expliquer. Le 16 mars dernier en meeting dans le Var elle déclarait: « Au FN, nous donnons une voix aux Français qui ne (…) brûlent pas de voitures ».

Marine le Pen Var Casseurs voitures brulées

Sans commentaire.

(screen)

Identité nationale: la «Débuissonisation» de Nicolas Sarkozy…

Pendant la «dédiabolisation concertée» chez les Le Pen sur fond de crise financière – un dossier qui désormais intéresse fortement la Justice, ouverture d’une enquête pour financement illégal, soupçons d’emplois fictifs au FN, faux, etc...- Nicolas Sarkozy de son côté enclenche «l’opération débuissonisation» à fond. A Droite, les tailleurs de l’image politique bossent déjà à plein régime …

2015/04/img_1307.png

«Quand j’étais président de la République, je n’aurais pas dû parler d’identité nationale, mais dire que je voulais défendre les valeurs de la République». Erreur sémantique ou bourde politique? Nicolas Sarkozy admet également que ce dossier n’aurait pas dû être confié au ministre de l’Immigration, Éric Besson, mais à celui de la Culture, Frédéric Mitterrand. On va le croire, il ne manquerait plus qu’on érige une Église pour de pseudos confessions (politiques), et les enfants de cœur que nous sommes feront la messe.

Cochonnerie (politique): Finalement, N. Sarkozy, c’est déjà le FN…

Amen.

(…)

Les regrets « Zemmour » de Laurent Ruquier…. #BanalisationFN…

Hier soir sur France 2, dans son émission «On n’est pas couché», Laurent Ruquier a concédé des «regrets» sur la banalisation du discours FN  en donnant la parole à l’horloge parlante du FN qu’est Eric Zemmour: « … je vais vous le dire très franchement… je le regrette aujourd’hui ! Je suis un de ceux qui a donné la parole toutes les semaines pendant cinq ans ! Ici, Eric Zemmour a parlé ! Pendant 5 ans, ses thèses ont été entendues, tous les samedis soir. (…) Oui je regrette car je me rends compte que j’ai participé à la banalisation de ces idées-là ».

ruquier-zemmourTweet de Laurent Ruquier

C’est un mea maxima culpa très assumé, pas coupé au montage (émission enregistrée) et tweeté, big respect. A la télé c’est fait, à suivre? Ceux qui sur leurs blogs (à Gauche) ont banalisé les propos racistes, antisémites et islamophobes sans se rendre compte qu’ils faisaient le jeu du Front National, l’alerte incendie était en panne, comme on dit

Allez, au boulot! Oui, «faire son Laurent Ruquier» serait de bon augure, l’impôt «banalisation des thèses du Front national» se paie, maintenant, même si ça ne changera pas grand chose, il faut éviter les prélèvements à la source.

J’attends.

(…)

Marine Le Pen (FN) irréprochable ? Non pour S. Klarsfeld qui contredit le #Crif…

Roger Cukierman, président du Crif,Roger Cukierman, le Président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) était sur Europe 1 ce matin et a déclaré : «On est tous conscients, dans le monde juif, que derrière Marine Le Pen, qui est irréprochable personnellement, il y a tous les négationnistes, tous les vichystes, tous les pétainistes. Pour nous, le FN est un parti à éviter ».

Serge Klarsfeld, avocat et historien, fils d’un déporté à Auschwitz-Birkenau ne partage pas cet avis et fustige le distinguo entre Mme Le Pen et son parti: « Mme Le Pen n’a pas rompu avec son père. Elle dirige le Front national qui porte le passif des prises de position antisémites du père qui est président d’honneur du Front national » (source AFP). Avis partagé par Arno Klarsfeld sur twitter.

Le 30è diner annuel du Crif se tient ce lundi soir. Ambiance.

(…)

S’appeler « Führer » et être candidate FN c’est, comment dire …

Dans l’édition d’hier du Parisien, parmi les candidats d’extrême-droite (FN) pour les Départementales dans les Yvelines, on note un nom singulier: Führer 

Furher

Une candidate, Monique Führer-Moguerou, elle est dans le tas, euh… dans la photo, c’est une élue FN à Mantes-La-Ville. Sur son profil Google+, elle a viré un de ses deux noms, Maguerou, trop difficile à porter (je suppose), et elle a gardé Führer! (No comment). Difficile de ne pas penser au tristement célèbre Chancelier du Reich Nazi Adolf Hitler et ce titre indissociable de sa personne: « Le Führer ».

Adolf Hitle Führer

On ne choisit pas son nom de famille, mais on peut le changer, surtout lorsqu’on en possède deux comme Monique. Pour les prénoms, la règlementation en France est claire (Art. 57 du Code civil): « Lorsque le prénom paraît contraire à l’intérêt de l’enfant (…), l’officier de l’état civil peut en aviser sans délai le procureur de la République, (…) celui-ci peut saisir le juge aux affaires familiales (…) Le magistrat peut alors ordonner ou non la suppression du prénom sur les registres de l’état civil ».

Certains patronymes, rendus célèbres par l’actualité se vivent comme une pénalité, mais il faut croire que ce n’est pas le cas au Front national, on peut s’appeler Führer et avoir une investiture, (Attention, Pasdamalgame!). Quand je pense qu’il y a des enfants à qui on refuse de porter le doux prénom de Titeuf

(…)

Twitter: Louis Aliot (FN), mon abonné gênant …

Depuis hier, je compte parmi mes abonnés twitter un certain Louis Aliot, petit copain de Marine Le Pen la Présidente du FN, je suis inquiet, très.. [Screen].

Louis Aliot

Je pose ça là: »@louis_aliot vous suit, Vice-Président du FN, Deputé Français au Parlement Européen, Conseiller Municipal de Perpignan« .  (Ah merde!) Mais pourquoi? Qu’ai je fait au bon dieu pour mériter ça? Inquiet pour ma e-réputation, j’ai demandé son avis à Ervé qui m’a répondu avec un dessin.

Alors? On lui dit ou pas?. En plus chez moi c’est d’origine, depuis tout petit, élevé au grain de mil à l’ombre du baobab, bref I’m black. Mais, ne soyons pas sectaire, il faut vraiment aimer la solitude pour ne suivre que les gens qui vous ressemblent sur les réseaux sociaux, en plus, vu le nombre de noirs sur twitter, se suivre entre soi c’est s’enfermer dans un «communautarisme», à éviter.

Suivre les gens qu’on n’aime pas (ou avec qui on est fâché), c’est une option possible dans l’optique d’une veille politique, pour surveiller leurs conneries (et coller des baffes), pour s’informer sur l’actu et l’événementiel,  etc., c’est la règle du jeu, s’ouvrir aux autres, avec parcimonie et pour de bonnes raisons. Mais là, il s’agit du FN et ce n’est pas rien,  être follow sur twitter par le FN, ça fait mal. Tenez, je suivais encore récemment Nadine Morano (UMP, une très bonne cliente) avant qu’elle ne me bloque (ArGRrrr)! Suivre @Nadine__Morano (avec un compte-bis si bloqué) c’est jouissif pour un vilain Gôchiste, presqu’une obligation. Elle est devenue un peu susceptible la Nadine, normal, la riposte a toujours été à la hauteur de ses tweets, on se marre bien. Mais pour le p’tit copain de Marine Le Pen, j’ai un doute, surtout après ce que j’ai pu écrire sur lui ici…

(lire) Louis Aliot: l’assisté parlementaire de Marine Le Pen 

Aussi, je ne vois que deux raisons possibles pour expliquer ce follow:

1. Il est complètement miro et s’abonne à tout va pour espérer un follow en retour (c’est non! nous n’avons pas les mêmes valeurs! ).

2. Le Front national a décidé de me surveiller sur twitter (la Stasi guette, ils vont me tweetlocaliser, j’ai peur!) ou, (Ah! j’ai mieux): Après la séquence Gay-friendly, le FN se lance dans le Blackfriendly, nouvelle technique de l’hameçonnage (politique)? Euh… (vous avez mal choisi la porte d’entrée les gars! Mais si vous insistez… )

Bref, j’ai un abonné gênant, très…

(…)

Ce que Manuel Valls n’a pas dit… #JTValls

Manuel Valls #DirectPM #JTValls

Dimanche soir sur France 2, Manuel Valls n’a pas évoqué la législative partielle de l’Aube, il n’a pas commenté les résultats du candidat de sa majorité présidentielle Olivier Girardin (PS): 14,69 % des suffrages exprimés, en recul de 14 points par rapport à 2012, c’est énorme, il est devancé dans tous les cantons par le FN et par l’UMP, vainqueur au 1er tour. Et le « Chef de la Majorité » n’a rien dit.

Resultats legislative partielle Aube Manuel Valls

S’interroger sur ces 14% de recul de la Gauche au profit du FN (récup +10%).  La faute à « pas de chance » ou conséquence d’une politique de l’offre (de droite) qui laisse le champ libre au FN? Aucune affirmation, c’est juste une question et un constat: Marine Le Pen récupère progressivement les thématiques délaissées par la Gauche et se positionne comme « le chantre de la pauvritude », un boulevard réservoir de voix que le Front de Gauche de Melenchon  peine à engranger… Et l’on se demandera un jour: qui fait le jeu du front national? Mais bon, cela reste une p’tite élection sans importance n’est ce pas?.

Sur France 2, Manuel a déclaré (de mémoire) : « Je ne suis pas un déserteur (…) j’irai jusqu’au bout ». De quoi?  1. De son mandat (?), il n’en a pas, comme l’a déclaré Olivier Girardin le candidat PS éliminé dans l’Aube, « il faut s’interroger sur la légitimité que nous avons. Nous devons réfléchir à la façon que nous avons de nous adresser aux Français », il a raison, 2. De sa politique (?) qu’il décide de concert avec le Président de la République (sic) comme il l’a déclaré?. Il faut croire que les électeurs de gauche acceptent désormais leur statut de « déserteurs des urnes » (c’est mal) et qu’ils iront « jusqu’au bout », eux aussi. C’est un tort mais les blâmer serait difficile. A qui la faute?

La suite s’annonce … Doubs

.

(…)

Quand Florian Philippot (FN) hurle: « Dictature LePenisse » !!!…

Ce Week-end, Marine Le Pen a été réélue Cheftaine du FN avec… 100% des suffrages exprimés. Non, ce n’est pas une blague et nous sommes bien en France 2014. Florian Philippot, vice-président du FN, horloge parlante de Marine Le Pen à la télé et à la radio n’est que 4ème loin derrière la Nièce Marion Maréchal-Le Pen et derrière le boyfreind Louis Aliot-Presque-Le-Pen. Le patriarche Jean-Marie Le Pen a été réélu Président d’honneur de la petite entreprise.

Dictature Des Le Pen

Une dynastie avec pour logique démocratique « la Préférence familiale ». Et Florian Philippot vient d’en faire les frais. Il a déclaré:« Moi, je suis beaucoup plus récent, je suis 4e, je n’ai pas ce coup de pouce de m’appeler Le Pen, qui reste indéniablement un coup de pouce ».

Florent Philippot Dictature Le Pensisse

Une colère à peine masquée qu’on va traduire par: « Dictature LePenisse!!! » (en 1 seul mot). On ne va pas le plaindre et c’est bien fait pour sa gueule! Et ça vient donner des leçons de démocratie aux français à la télé. Alors, Dictature socialisse? Maintenant il sait ce que Dictature veut dire.

Le voir dans le nouveau-ancien parti de Nicolas Sarkozy ne serait pas une surprise, il est prêt, c’est une possibilité dans cette nouvelle séquence (politique) qui s’ouvre à droite…

(Source, Le LabEurope1)

Nouveaux éclairages sur les préjugés antisémites en France…

Dans l’intéressante étude « L’antisémitisme dans l’opinion publique française », la Fondation pour l’innovation politique (Fondapol) apporte de nouveaux éclairages sur les préjugés antisémites en France.

L'antisémitisme dans l'opinion française-1

Dans ce document de 45 pages que j’ai lu et que je vous recommande, le Fondapol aborde différents points: 1. Le poids des préjugés antisémites dans la société française. 2. les zones de l’opinion hostile aux juifs, 3. Les ressorts et relais de l’antisémitisme dans la société française, 4. La xénophobie, le racisme et l’antisémitisme dans une société multiculturelle et globalisée

Antisemitisme en FranceAntisemitisme en France 2

Résultat ? C’est auprès des électeurs du FN (de Marine Le Pen) que se situe le plus haut niveau de préjugés antisémites en France, beaucoup plus que dans la jeunesse issue de l’immigration. « Le FN n’échappe pas à sa nature » résume Dominique Reynié. Le «glissement organisé et souhaité de l’antisémitisme en France», c’est à dire la «dédiabolisation du FN» n’est qu’un leurre, le Front national reste le parti politique le plus antisémite de France.

(Fondapol):"L'antisémitisme dans l'opinion publique française"(pdf)

Dans son ensemble, la société française est parcourue de courants d’opinions antisémites, les actes antisémites représentent 50% de tous les actes racistes tandis que la communauté juive représente moins de 1% de la population nationale. L’antisémitisme est un fléau bien présent dans toutes les couches de la société, et très incrusté au FN (extrême-droite). A combattre…

(…)

Éric Zemmour: Jihadisme médiatique, succès et impunité …

clb_100115aS’il fallait retenir deux choses dans l’actualité médiatique de ces derniers jours (hors affaires Sarkozy), on peut citer sans conteste les succès d’édition et l’impunité d’Eric Zemmour, la nouvelle norme sociale.

1. Succès. Son dernier souhait titré «Le Suicide Français» rencontre un succès d’édition, et pulvérise le record de vente de « Merci pour ce moment » de Valérie Trierweiler nous apprend la presse. C’est bien pour son portefeuille, reste le prix Pulitzer (et le Femina à Trierweiler) pour parfaire ce nouveau soundtrack.

2. L’impunité. Il est omniprésent dans les médias et semble jouir d’une impunité sur son contenu (GPA, l’immigration, les étrangers etc), sur ses formules teintées de révisionnisme, excelle dans le rabâché médiatique, un modèle piqué de trous de l’extrême droite, un vrai champion de poncifs décoratifs maintes fois reproduits contre les « étrangers« ,  la marque de fabrique de l’«horloge parlante de l’extrême droite».

La raison évoquée dans les cafés web, sur les ondes et à la télé est imparable: « Oui mais, il fait de l’audience! ». Mot clé: L’audience! Si l’on s’arrête au «succès d’audience», ou «d’édition», il faudrait de facto (je suppose) ouvrir les vannes de la tolérance médiatique à tous les prêcheurs du dimanche, qu’importe si le contenu n’est pas en phase avec le socle de l’acceptable, tant qu’il y a de l’audience…

Alors, faut-il s’inquiéter des conséquences éventuelles de ces thèses dans l’espace public? Non, je ne le pense pas (si j’ose dire), d’ailleurs, le fondamentalisme de la ManifPourTous, cette autre fratrie-Zemmour, participe elle aussi à l’édification de cette nouvelle idéologie structurante dans notre société,  avec de très bons relais dans la presse, particulièrement sur les chaines d’info (sur BFMTV, iTélé etc). Dans ce tableau idyllique du Jihadisme médiatique, manque à l’appel l’autre groupuscule, la fraction rivale de ce nouvel « État médiatique », de dangereux marginaux toujours très actifs dans ce réseau social:  le clan «Soral & Dieudonné».

croisade_3_01

Le qualificatif « Djihâdisme » appliqué à ceux qui l’usent à hue et à dia avec amalgame tel une profession de foi, et en toute liberté sur nos plateaux télés (et à la radio), ce mot s’impose. En effet, leur interprétation du Concile de la République est fondée par l’établissement d’une nouvelle société, un Khalifat à leur image, Ils prônent l’édification d’une société basée sur des croyances, professent des contrevérités via des vidéos de propagandes en boucle sur les chaînes d’info, posent des mines de contrevérités sur le chemin de nos croyances républicaines, fascinent les jihadistes en herbe lors de processions populaires dans les rues de grandes villes (Manifpourtous !) et, sont capables de se donner la mort sur la place publique par conviction religieuse. (exemple: le suicide du dihâdiste théoricien de l’extrême droite, partisan de la Manifpoutous à Notre Dame de Paris- le 21 mai 2013)

Précision: Il n’est pas question de restreindre une quelconque « liberté d’expression » comme semble le penser Philippe Bilger dans Le Figaro, encore moins d’établir une «loi contre Eric Zemmour», et surtout pas des plumes et du goudron pour les adeptes de ce nouveau Khalifat. Ce billet constate et interroge si besoin, sur la permission octroyée à ces portes étendards de l’extrême droite française.

Oui, le Jihadisme est une menace bien identifiée, une bête bicéphale très visible à l’extérieur, mais sournoise et presqu’invisible à (de) l’intérieur. ils s’alimentent réciproquement, dépendent l’un de l’autre, des frères siamois, la même racine. Il faut peut être l’accepter (je suppose encore une fois), et je crois qu’il nous sera difficile de refuser à d’autres jihadistes le droit d’éditer des pamphlets à succès ou, de crier à la discrimination médiatique à défaut de faire grève, l’autre spécialité française. Le mot de la fin par Jacques Attali: « un juif antisémite, ça fait plaisir aux antisémites »

Tout va bien, Keep calm and Cépapareil.

(…)