Les «Zemmouroïdes» de Maïtena Biraben … #LGJ

Maitena BirabenMaïtena Biraben? Une vieille copine depuis les «Maternelles», très matinale, elle bossait même les dimanches pour la chaine Canal+ (déjà), elle était notre «Supplément Weekend» avant que Vincent Bolloré ne l’installe aux manettes du «Grand Journal» pour remplacer Antoine De Caunes.

Le fauteuil semble inadapté car elle a très vite chopé les «Zemmouroïdes», une «pathologie verbale» dans l’air du temps, particulièrement visible chez les sujets (et émissions) atteints par le virus FN de la course à l’audience. Fiche de consultation..

Et paf! On va dire que c’est la faute à Bolloré!. Oui, remplacer les «Guignols de l’info» par les animateurs pour faire les guignols, c’était une mauvaise idée. Il se dit (off) qu’elle reviendra ce soir sur ce ratage dans l’édition du Grand Journal, avec peut-être des excuses. Finalement, Maitena c’était mieux avant, et sa cuisine était bonne, oui, avant.

(…)

#BFMTV et le terroriste de Vincennes: liaisons dangereuses et dérive de l’info …

A ce niveau et si l’accusation est avérée, ce n’est plus une simple irresponsabilité, ça relèverait (presque) de la mise en danger de la vie d’autrui. En marge du rassemblement d’hier soir en hommage aux victimes de la tuerie de Vincennes, le témoignage de la femme d’un rescapé a jeté un froid sur les antennes de BFMTV la chaine  d’info en continu…

https://dailymotion.com/video/x2efycy

« Vous avez failli faire une grosse erreur sur BFM TV. Vous avez réussi à joindre les gens qui étaient dans la chambre froide et vous avez écrit sur l’antenne que ces gens étaient cachés en bas. Le preneur d’otages regardait BFMTV, et heureusement, il n’a pas vu le texte… Mais vraiment si il avait vu, il aurait pu descendre et les tuer, car lui pensait qu’il n’y avait plus personne en bas ! ». Malaise en direct sur BFMTV, pas un seul mot de la chaine…

La chaine d’info BFMTV a t-elle renseigné Amedy Coulibaly, le tueur de l’épicerie casher à Vincennes sur l’emplacement des victimes potentielles? Pour vérifier cette info (relire les bandes de BFMTV, faire des interrogatoires, etc..), je pense que l’ouverture d’une enquête judiciaire pour mise en danger de la vie d’autrui et imbécillité manifeste s’impose. Si l’info se confirme, le mot « complicité » va s’imposer car le bilan macabre aurait pu s’alourdir. Si le Parquet de Paris veut bien s’occuper de ce bad breaking news

(…)

Éric Zemmour: Jihadisme médiatique, succès et impunité …

clb_100115aS’il fallait retenir deux choses dans l’actualité médiatique de ces derniers jours (hors affaires Sarkozy), on peut citer sans conteste les succès d’édition et l’impunité d’Eric Zemmour, la nouvelle norme sociale.

1. Succès. Son dernier souhait titré «Le Suicide Français» rencontre un succès d’édition, et pulvérise le record de vente de « Merci pour ce moment » de Valérie Trierweiler nous apprend la presse. C’est bien pour son portefeuille, reste le prix Pulitzer (et le Femina à Trierweiler) pour parfaire ce nouveau soundtrack.

2. L’impunité. Il est omniprésent dans les médias et semble jouir d’une impunité sur son contenu (GPA, l’immigration, les étrangers etc), sur ses formules teintées de révisionnisme, excelle dans le rabâché médiatique, un modèle piqué de trous de l’extrême droite, un vrai champion de poncifs décoratifs maintes fois reproduits contre les « étrangers« ,  la marque de fabrique de l’«horloge parlante de l’extrême droite».

La raison évoquée dans les cafés web, sur les ondes et à la télé est imparable: « Oui mais, il fait de l’audience! ». Mot clé: L’audience! Si l’on s’arrête au «succès d’audience», ou «d’édition», il faudrait de facto (je suppose) ouvrir les vannes de la tolérance médiatique à tous les prêcheurs du dimanche, qu’importe si le contenu n’est pas en phase avec le socle de l’acceptable, tant qu’il y a de l’audience…

Alors, faut-il s’inquiéter des conséquences éventuelles de ces thèses dans l’espace public? Non, je ne le pense pas (si j’ose dire), d’ailleurs, le fondamentalisme de la ManifPourTous, cette autre fratrie-Zemmour, participe elle aussi à l’édification de cette nouvelle idéologie structurante dans notre société,  avec de très bons relais dans la presse, particulièrement sur les chaines d’info (sur BFMTV, iTélé etc). Dans ce tableau idyllique du Jihadisme médiatique, manque à l’appel l’autre groupuscule, la fraction rivale de ce nouvel « État médiatique », de dangereux marginaux toujours très actifs dans ce réseau social:  le clan «Soral & Dieudonné».

croisade_3_01

Le qualificatif « Djihâdisme » appliqué à ceux qui l’usent à hue et à dia avec amalgame tel une profession de foi, et en toute liberté sur nos plateaux télés (et à la radio), ce mot s’impose. En effet, leur interprétation du Concile de la République est fondée par l’établissement d’une nouvelle société, un Khalifat à leur image, Ils prônent l’édification d’une société basée sur des croyances, professent des contrevérités via des vidéos de propagandes en boucle sur les chaînes d’info, posent des mines de contrevérités sur le chemin de nos croyances républicaines, fascinent les jihadistes en herbe lors de processions populaires dans les rues de grandes villes (Manifpourtous !) et, sont capables de se donner la mort sur la place publique par conviction religieuse. (exemple: le suicide du dihâdiste théoricien de l’extrême droite, partisan de la Manifpoutous à Notre Dame de Paris- le 21 mai 2013)

Précision: Il n’est pas question de restreindre une quelconque « liberté d’expression » comme semble le penser Philippe Bilger dans Le Figaro, encore moins d’établir une «loi contre Eric Zemmour», et surtout pas des plumes et du goudron pour les adeptes de ce nouveau Khalifat. Ce billet constate et interroge si besoin, sur la permission octroyée à ces portes étendards de l’extrême droite française.

Oui, le Jihadisme est une menace bien identifiée, une bête bicéphale très visible à l’extérieur, mais sournoise et presqu’invisible à (de) l’intérieur. ils s’alimentent réciproquement, dépendent l’un de l’autre, des frères siamois, la même racine. Il faut peut être l’accepter (je suppose encore une fois), et je crois qu’il nous sera difficile de refuser à d’autres jihadistes le droit d’éditer des pamphlets à succès ou, de crier à la discrimination médiatique à défaut de faire grève, l’autre spécialité française. Le mot de la fin par Jacques Attali: « un juif antisémite, ça fait plaisir aux antisémites »

Tout va bien, Keep calm and Cépapareil.

(…)

Finalement, F. Hollande…

Dans le Canard enchaîné de ce mercredi 24 septembre, du pétillant

Sako le retour Canard enchainé

Si Manuel Valls pouvait la mettre en veilleuse, peut être que, finalement, les gens…, enfin, sauf si la rumeur de son départ de Matignon avant 2017 se confirme, c’est une possibilité.

Attendre.

[Via/Elo’Dy]

Vidéo: Passez «le 06 Mai» à la machine, pour le rose initial…

logoeb« je ne sais pas, mais chaque fois que je le revois (ce film), j’ai encore plus envie de faire confiance à François Hollande ». C’est ce que déclare l’ami Jeremy Sahel, l’auteur de ce film dans les coulisses de la victoire du 06 mai 2012.

« J’ai décidé de mettre en ligne mon film pour qu’il soit accessible à tous et pour ressusciter l’esprit du 06 mai » déclare t-il. C’est vrai qu’on a perdu des choses en route. Aussi, passons notre amour à la machine des souvenirs, pour voir si les couleurs d’origine peuvent revenir. Remember « le Changement » à 46’15…

Il faut peut-être ravoir à l’eau de javel certaines choses, pour retrouver le rose initial. Mon avis? « Le seul problème de François Hollande, c’est Manuel Valls« , le reste…

Jeremy, Merci.

David Pujadas a menti, doit-il démissionner?… #DPDA #MarineLePen

Marine Le Pen PujadasJeudi dernier, David Pujadas déroulait le tapis rouge à Marine Le Pen dans son show (politique) « Des paroles et des actes », une émission que certains ont boycotté pour « refus de débat ». A la demande expresse de la présidente du FN, France Télévision a décommandé la venue sur le plateau de Martin Schulz, Président du Parlement européen, il devait débattre « Europe » face à Marine Le Pen, une complaisance que David Pujadas a tenté de justifier en ces termes:

« Personne ne dicte sa loi à quiconque ici. Et comme partout ailleurs quand on organise un débat politique, un face-à-face, c’est entre deux personnes consentantes. On ne peut pas forcer quelqu’un à dialoguer et cela, quelque soit l’invité. Ça c’est dit« . (David Pujadas).

Cette réponse est un mensonge, facile à démonter. Pour cela, qu’il plaise à David Pujadas me laisser vous rappeler deux précédents dans cette messe politique:

1. L’Alsacienne de JF Copé. (10 octobre 2013).

Pujadas Copé Maurer Alsacienne DPDA

JF Copé (UMP) avait eu la mauvaise surprise de débattre avec la tonitruante alsacienne Isabelle Maurer dans l’émission « Des paroles et des actes » (billet). JF Copé se souvient encore de la rouste mémorable magistralement administrée par cette bénéficiaire du RSA, un grand moment de télé.

2. L’invité-mystère de Christiane Taubira. (05 septembre 2013).

Pujadas Taubira DPDA Invité Mystère

La garde des Sceaux avait subit le traitement de l’invité anonyme, une première inédite dans une émission politique. Face au témoignage anonyme de la mère d’une victime, Christiane Taubira était resté sans voix devant le difficile récit de cette mère. David Pujadas avait évoqué «la discrétion civique» pour justifier ce face-à-l’ombre affligeant.

L’excuse de la présence physique sur le plateau ne tient pas, d’ailleurs, David Pujadas ne l’évoque pas dans sa « justification ». Aussi, les deux exemples susmentionnés étaient des alternatives possibles pour « imposer » ce débat à Marine Le Pen sur la chaîne d’information publique. A défaut d’un face-à-face, Pujadas-l’innovateur avait deux belles puces dans sa carte de presse.

Donc, prétendre que: « On ne peut pas forcer quelqu’un à dialoguer et cela, quelque soit l’invité » c’est un mensonge, David Pujadas a bien contraint JF Copé et Christiane Taubira à débattre avec des invités de son choix.

Donc, David Pujadas a menti. Ça c’est dit.

La complaisance est avérée. Question: Doit-il démissionner?

La montée du FN vue par ses «victimes-intimes» (les immigrés)…

Mardi après midi, juste avant les mesures de sécurité pour la venue à Lyon du Président chinois, j’ai fait une petite course dans le 7ème arrondissement de Lyon, l’occasion de dire bonjour à des copains et cousins noirs. Dans un Nganda (bistro en congolais) près de Saxe-Gambetta, j’ai pris le temps de partager un verre avec des potes, et sans le vouloir, en posant mon iPhone sur la table avec cette image bien visible du score de Front national (municipales) sur le plan national, je venais de déclencher le fou rire de mon voisin sans le vouloir. Et c’était parti.

Montée du Franot national
  • Hé mon gars! la Go (Gonzesse), elle fait moins de 5% et tout le pays est gâté, Ah ces blancs, ils ne sont pas comme nous!
  • Quoi? (lui rétorque le voisin de droite), Arrête de blaguer avec ces choses de la politique mon frère, faut pas blaguer avec ça…
  • Y a foé! Tu sais, hier j’étais dans le maquis (bistro-commerce) chez Tantine Mado, tu sais, au coin de la rue de Marseille, chez la Nzelé aux yeux bleus, celle qui vend le nzamba, (vin de palme) notre biberon-alcoolisé qui arrache la langue comme si y avait piment dedans, à la télé…
  • Allez, Dis nous! Arrête avec la Go là…
  • Ok, là bas aussi, on dirait que la fille elle avait gagné la Coupe d’Afrique! Elle était même sur Africa24 mon frère! la musique était coupée à cause de ça…
  • Mais si! Elle a gagné, c’est T-F-1 qui l’a dit! Son cousin à la Go, il est devenu maire de... Ah! une ville quelque part… Hénin-Beaumont! c’est ça, c’est un village t’amène ta femme, elle demande le divorce! Y a pas de magasins avec les sapes qu’elle aime bien ta femme, laisse tomber, à Cocody chez nous c’est mieux.
  • Il est Mère son cousin? C’est une femme?
  • Non! Maire! Pas Maman! Hé mon frère, l’intégration pour toi, ça va être très long, plus long que l’alphabet... – Fou rire dans la salle –
  • Maire? C’est donc comme « chef de village » chez nous… et ils font du vuvuzela parce que son cousin est devenu chef de village! Ah bon? Mon cousin, quand il est devenu chef de village à …
  • -Arrête avec ton village! on parle des blancs qui sont devenu ngan-gnan parce que la fille a gagné-petit aux élections! Et à 10% ils font quoi? ils se suicident? [Re- Fou rire dans la salle, certains par terre, mdr]
  • Hé, hé, c’est la télé-réalité je vous dis! Dimanche c’était…. « les chtis découvrent leur village à pied »! [Là, j’ai craqué, triple fou rire]
  • Sinon, les vrais gars qu’elle insulte depuis son père, c’est pas nous non? Et pourquoi c’est pas à nous qu’ils posent la question: « comment combattre le FN »? Qu’ils demandent, on va leur expliquer l’histoire de la chasse! Parce que « c’est le lion seulement qui connaît la vérité, le chasseur lui, il ne dit jamais la vérité », c’est ça qui est la vérité.
  • Laisse mon frère, laisse… c’est leur problème depuis De-Gaulle, nous on regarde avec notre bière et nos cuisses de poulet sauce graine, « lè-dia-lè-nowa! »… Comme on dit chez nous: « le tronc d’arbre, même longtemps dans la rivière ne devient pas caïman » Jamais mon frère, jamais…, laissons tomber, les affaires de la politique, c’est vraiment café-coton, c’est comme délit d’initié, trop compliqué. Moi, je dis comme les antillais: « Z’affai z’ot là, cé pa z’affai nou! ». Même les cousins « badinbous », ils disent  » vas-y, laisse tomber, c’est un truc de gouères”. Pour nous, c’est pas gâté, le vrai chef de village, c’est François de Tombouctou!, c’est lui le Grand-chef de tous les chefs de village…

[Voilà!]

Depuis dimanche, je ne savais pas comment vous dire certaines choses, alors j’ai consulté les miens et j’ai fait un sketch. Précision:« toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être fortuite, c’est volontaire! ». Sinon, ceux qui vivent le racisme au quotidien vous saluent fraternellement, et vous demandent d’aller voter dimanche, pour vous, pour vos enfants, pour votre vie au quotidien, c’est de ça dont il est question et de rien d’autre. Les victimes-intimes du Front national ne peuvent vous aider, et ne sauraient être tenues responsables de votre abstention, ni des conséquences de votre vote, notamment en cas de mauvais choix, (ils n’ont pas le droit de vote c’est bête hein!- et surtout ne le demandent pas! –J’ai vérifié-). À dimanche donc depuis le maquis de Lyon-Guillotiere, j’ai rendez-vous avec mes cousins dès la fermeture des bureaux de vote, on va (encore) rigoler.

Montée du FN: La presse et le « délit d’information » …

1690737_5_542c_une-de-liberation-du-25-avril-avec-nicolas_220d0b90aadcabbad0437825a4fb4928Au sortir du premier tour des élections municipales, on assiste à une constante dans l’analyse du «fait politique du moment» à la UNE de toutes les éditions: «la montée spectaculaire du Front national».

L’analyse qui en découle suit une arithmétique politique implacable: 1 Montée du Front national, donc, 2. Remise en cause de la politique du gouvernement. C’est l’axe choisi par les éditorialistes, toute presse confondu. C’est là une présentation simpliste, voire dirigée qui laisse penser que la presse est sous le coup d’un « délit d’information».

Je pose volontairement ce nouveau concept, produit de l’anaphase d’un récent bashing sur lequel on ne va pas s’attarder. La présentation-analysée par la presse occulte certains faits politiques qui expliqueraient assez simplement cette «montée de la mayonnaise frontiste». Les cuisiniers de nos «cantines politiques» font volontairement abstraction des recettes politiques de la période 2007-2012, et son «menu extrême», effacé de la «carte (politique)» présenté aux français, comme si rien de «d’allergique», de «toxique» n’avait été proposé sur les plateaux-télé-(repas) des français.

La « recette décomplexée sauce-extrême-droite » était servi sans vergogne avec tout ses ingrédients. Il n’est pas inutile de rappeler aux uns et aux autres les conditions de conservation des valeurs de la république, et les recettes du cuisinier- en-chef d’une période récente, où la «chaîne du froid» n’était pas respectée, cette période qui aujourd’hui encore s’écoute grâce à Patrick Buisson, son commis-de-cuisine, l’enregistreur des recettes culinaires du Top-Chef. Souvenirs…

S’interdire de réfléchir est une chose pardonnable mais, induire en erreur l’électeur-consommateur avec falsification de l’étiquetage sur les «produits politiques » est une grave entorse à l’étique qui fonde le doux métier de journaliste. L’Électeur risque une intoxication politique (c’est le cas), et la presse, une condamnation pour «délit d’information»…

Lire: «Idées du FN»: le logiciel Opensource pour poligeeks de droite

J’ai dit.

Sarkozy: les « 10 saisons » par Nicolas Bedos…

C’est un très bon moment télé, par Nicolas Bedos, sur le plateau de ONPC de Laurent Ruquier. Un portrait au vitriol de Nicolas Sarkozy, un droit d’inventaire que l’UMP n’a pas osé faire, disponible: 612 milliards de dette publique supplémentaire, 19% d’augmentation de violence contre les personnes et, 1 million de chômeurs..

Le portrait est juste, la chute «Nicolas Mohamed» porte un message.

A re(voir).

UMP: l’An (1) des enfoirés…

Il y a un an, Copé-Fillon, nous offraient « le spectacle des enfoirés« , loin des restos du cœur. C’est l’avis du JT de France2. S’il faut s’en souvenir…

Lire :

1. Copé, Fillon et le ridicule, 1 an déjà (Cyril Marcant)
2. Marre des sondages ? Exprimez-vous. (Extimitéspolitiques)..

.

Bonne semaine.