Entre Cambadelis et Cécile Duflot, ça gratouille et ça chatouille …

Ce matin sur Twitter, un sujet Primaire a opposé Cécile Duflot et JC Cambadelis

Débat twitter Duflot Cambadeliss

En politique, le matin, ça gratouille et ça chatouille sur les réseaux sociaux…

./…

«Codes et (politique)»: Pablo Soto, le Geek-Manager de #Podemos …

Podemos? c’est une nuit qui bouleverse l’Espagne, une gifle dans le paysage politique, un coup de cœur, une prise de conscience citoyenne. Et derrière ce changement déjà observé en Grèce – Syriza-, un jeune homme de 36 ans: Pablo Soto, développeur web, le Geek de Podemos. Rue89 l’a rencontré à Madrid, le laboratoire-Podemos…

Pablo Soto, le geek de Podemos.png

Jeune programmateur autodidacte, il est l’inventeur du logiciel de – partage gratuit- de musique sur Internet, – Blubster qui avait séduit des millions d’utilisateurs avant que les géants Web – Warner, Universal, Sony-  l’attaquent en justice, il gagne son procès, mais six mois après, les Majors du Web font pression pour changer la loi espagnole. Énervé, il se «radicalise» – on va dire ça -. Désormais «Apôtre de la transparence», s’engage en politique et comprend très vite que  le «code informatique peut être être aussi important que le code des lois».

Après les conseillers politiques -les ex gourous-, les chargées de communication et les community Managers (CM), le «code informatique» est devenu la «nouvelle arme dans la communication politique», Podemos restructure la bonne vieille idée-2007 de Ségolène Royal – «Démocratie participative» –  avec des nouveaux outils, pour «rendre possibles les décisions collectives quand des milliers de personnes ne peuvent se retrouver ensemble dans un bâtiment pour délibérer, débattre et voter». C’est ce qu’ils qualifient de «démocratie représentative», c’est-à-dire, établir – grâce à l’intelligence informatique, la collecte d’information sur l’avis de l’électeur désormais au cœur du système -, pour un projet de société. Schéma – à peu près-.

Intégration des Geeks en politique

La qualité du «Community Manager (CM) » change, va au delà de la «veille & partage de données sur le web», dépasse les compétences utiles des «responsables web & numérique -», des rédacteurs-web, intègre les compétences de celui qu’il convient de nommer: le «Community Geek-Manager», ou plutôt,  le «Policy Geek-Manager»  – qu’on va abréger en -pGM- comme déjà –program (PGM)- chez les pisseurs de codes informatiques-.  Nous voila face à une nouvelle fonction dans la communication politique, celle qui permet codifier les programmes (politiques) en interne, pour mieux conceptualiser la porte d’entrée de l’électeur, -lire l’avis des « vrais gens »-, afin de mieux structurer les discours et projet politique. Nouvelle architecture, intégration des Geeks en politique …

C‘est ce qui manque – on peut le supposer- à Jean-Luc Melenchon et au Front de Gauche, l’éternel-futur Syriza/Podemos à la Française qui peine à freiner le départ massif des «gens-du-peuple » vers le Front national. Bref, il faut -vite- trouver un Geek à Méluche, un vrai.

/…

Quand #Twitter vous informe que vous êtes espionné par le Gouvernement … #LoiRenseignement

Voilà qui devrait énerver sévèrement Manuel Valls et Bernard Cazeneuve. L’ami Twitter a mis en place un mouchard qui détecte les intrusions gouvernementales dans notre café-Web, je vous explique…

image
img_20151213_151349_edit_edit.png

Il est bien ce Twitter n’est pas? Et comme on dit: «A malin, twitter et demi.». Donc, ami-es twittos, BeGeek and tweet! le p’tit’oiseau veille! Et il te fera «Hé Cuicui! y a deux mecs très louches sous ton lit-tweet!». Enfin, si besoin, c’est cool. Bref, Twitter est contre la #LoiRenseignement, un vrai zadiste, dans l’attente de son assignation à Résidence pour «transparence anti-gouvernement»….

A suivre.

/…

Ces 17 équations mathématiques qui ont changé notre monde (billet participatif) …

Dans mes lectures de ce matin, ce tweet sans référence qui édite 17 équations mathématiques qui ont changé le monde. Ah bon ? En quoi, comment et pourquoi? A l’heure des algorithmes partout, ces intrigantes équations mathématiques suscitent ma curiosité et déjà la votre, je sais. D’abord la liste de nos équations, de Pythagore à Black-Sholes en passant par Newton, Euler, Rochefort, Maxwell, Fourier, Gauss, et Einstein…

stewart 17 equations gauss' law corrected

Certaines d’entre elles me causent, d’autres beaucoup moins, voire pas du tout, n’empêche, l’envie d’en savoir plus m’incite à solliciter vos connaissances, disons, votre participation pour savoir pourquoi ces équations sont celles qui ont révolutionné notre monde. Oui, votre avis pour m’éviter de vous expliquer ce que je ne maitrise pas, ou mal, voire le réflexe imbécile de pomper wikipedia pour vous dire ce que vous savez mieux moi. Aussi, je vous propose d’écrire ensemble ce billet( participatif) si vous voulez bien. Comment?

  • 1. Choisir l’équation qui vous interpelle, l’expliquer en quelques lignes dans les commentaires,
  • 2. Nous dire en quoi cette équation a changé notre monde (domaine d’application ou d’utilisation, incidences directes ou indirectes, – économiques ou politiques, numériques-, etc),
  • 3. Mise à jour du billet en fonction des trouvailles avec lien sur vos commentaires.

J’ajoute, même sans une accroche dans la liste ci-dessus, ne pas hésiter à partager ce billet, qui sait, dans votre voisinage web (Twitter, Facebook, LinkedIn, Snapchat, instagram, kweeper etc.) ou en famille (les enfants, la voisine, le beauf, etc.) se trouve peut-être le «talent matheux» qui nous expliquera ce nous ne savons pas, et si vous avez d’autres équations pour un Top 20, je suis preneur, d’avance merci.

A PARTAGER.

(…)

@Maitre_Eolas n’est plus, RIP son compte Twitter, fermé…

Je pose ça là, puis je reviens…

image
Maïtre Eolas avait raison, les étrons de l’#IPJ sentent un peu fort…

(screen) > Lyon Capitale

L’affaire «DSK et les blogueurs»: les turfistes du web, la presse et l’info équestre …

blogueurs Elysée #Cop21Hébétée, la presse découvre avec effroi qu’elle n’a plus le monopole de l’info. Hier matin sur Franceinfo on pouvait lire: «DSK a rencontré des blogueurs dans un bar-PMU», via un article marqué du sceau de « l’exclu ». Dès les premières lignes de cette info équestre, il fallait s’attendre à l’emballement médiatique, la presse tenait son «scandale du jour», la machine était en marche….

Non, le scoop n’était pas scoop, puisque tout le monde savait, la rencontre «DSK et les blogueurs» du 07 septembre dernier était connu de «tous» dans ce milieu des blogs (politiques) au moins deux semaines avant. Si,  l’info circule très bien sur le net et beaucoup plus vite que l’on ne l’imagine, c’était un «off», disons, un «chuut» c.-à-d. un secret connu par tous mais «le 1er qui le dit a perdu». Bref, un secret de polichinelle pour des agapes à «la Comète» que voici.

L’affaire «DSK et les blogueurs»: les turfistes du web, la presse et l’info équestre

Les «sachants» savaient, ils n’ont pas dépassé le local poubelle, à l’extérieur du bistro. Tout a été dit ou presque, la riposte-blog a apporté des précisions poussant certains journalistes à des correctifs (édits), mais le mal était fait comme on pouvait le lire hier sur Libération en cache: « Il a connu les soirées au Sofitel et au Carlton, mais c’est dans un bar-PMU du Kremlin-Bicêtre qu’il a passé la soirée du 7 septembre. Changement de décor pour Dominique Strauss-Kahn qui … ». Non, le «repère» des blogueurs de Gauche n’est pas un «Bar-PMU» même si la vie des blogs (politiques) ressemble parfois à un sport équestre. Non, Dominique Strauss Khan n’a pas rencontré de simples turfistes et l’angle d’édition de la presse appelle quelques explications…

  • Sur le respect du «off ». Contrairement aux journalistes, les blogueurs ont une éthique, disons, une éthique à Nicomaque, et c’est peut-être là le problème. Dans l’hypothèse d’une rencontre «DSK-Journalistes» par exemple, l’info aurait fuité et cela bien avant la rencontre, les quelques «piques» de DSK contre le gouvernement auraient fait les choux gras des éditorialistes dès le lever du jour, ce ne fut pas le cas pour cette rencontre entre DSK & les «Burkinabé du Web»j’explique, le Burkina-Faso, pays d’Afrique, ex Haute-Volta, se traduit par «pays des hommes intègres»). La naïveté des respectables trublions du Web explique en partie le respect stricto sensu du «off» imposé par DSK. Il faut croire que DSK a été «surpris» lui aussi, par ce Amen et par le peu d’audience sur cette rencontre après les comptes rendus sur les blogs …
  • De l’intérêt des « bonnes feuilles» de DSK sur le Gouvernement. Là, on touche le cœur du sujet. D’abord une chose, «Que celui a brisé le secret du off sur les propos polémiques se dénonce!» [Message de service]. S’attarder sur les seules «indiscrétions» sans mettre en avant l’avis de DSK sur les vrais sujets, c’est l’angle choisi par la presse dans ses éditions. Bonne ou mauvaise chose? Finalement, après réflexion, il est aisé de dire cela arrange bien tout le monde: 1. La presse d’abord, la polémique intéresse les lecteurs et fait vendre 2. Les blogs ensuite, de nouveau au cœur de l’actualité malgré l’attaque ad hominem de grande-sœur-la-presse jalouse de se voir remplacer par de simples amateurs, et 3. DSK, oui, «Jack is back», encore…
  • Sur le supposé « off » brillamment respecté par les blogueurs. Chez les hommes et femmes politiques, la «stratégie carte postale» a horreur du silence médiatique, et on peut penser que la discrétion imposée  par DSK ne l’était pas, ce qui fait dire à Elie Arié, présent lors de ce rendez-vous (je le cite): « pour ma part, je n’exclus pas l’hypothèse (…) que la « fuite » vienne de DSK lui-même, constatant que, une semaine plus tard, les grands médias  ne parlaient toujours pas de cette «soirée historique». Possible, la carte postale de DSK n’avait pas trouvé preneur et l’hypothèse de la fuite organisée devient plausible. Autre hypothèse: «il y avait une taupe dans la salle!». Et si ça se trouve, des photos circulent déjà sur le Darknet, et pourquoi pas des vidéos, ou de simples bande-son vu le nombre de web-addicts présents ce jour là, smartphones à la main.

Au delà de la «polémique», il serait intéressant de s’interroger sur le choix numérique de DSK. Après le « Hello twitter! Jack is back« , puis ses deux billets sur la Grèce via linkedin (Slideshare) (1.#Grèce: «Apprendre de ses erreurs» près de 3.500.000.vues, 2. To my german friends (1.700.000 vues)), DSK confirme sa nouvelle stratégie de communication, l’ancien Boss du FMI fait encore une fois l’impasse sur les anciens moyens de communication. Exit donc l’interview télé, la vieille bonne tribune dans un grand quotidien, ou, un aparté avec un journaliste. C’est donc vers les blogueurs, de simples anonymes que s’est tourné le « presque candidat » de Gauche à la présidentielle 2012. Oui, n’en déplaise à l’institution, les blogs (politiques) font l’actualité, y participe très activement, et cela malgré les « faibles audiences ». Les paramètres de l’influence sont à redéfinir.

Lire: De l’interactivité et des contenus (presse, blogs, réseaux...)

La mutation numérique à laquelle nous assistons change nos moyens d’accès à l’info, et les blogs concourent à l’émergence de ces nouveaux supports d’information, le développement de l’interactivité et des contenus participe à la nouvelle visibilité (des politiques, mais pas que), changement de paradigme. Et une certaine presse découvre l’influence insoupçonnée des blogs, s’étonne et factorise ce qui l’échappe. La blogosphère vit certes de la presse, mais elle la commente, l’alimente souvent et la fait vivre. Non, les blogs ne sont pas morts, quant à la presse …

(…)

Infographie: les raccourcis clavier pour #Twitter et #Facebook, sans le mulot …

Autre usage de Twitter (au bureau, pour les « Community manager (CM)« , pour les veilleurs du Web, pour ceux qui gazouillent sans smartphone, et si ça vous dit, voici quelques raccourcis clavier Twitter sans le mulot!

 Twitter raccourcis clavier

Je ne sais pas si ça marche sur le clavier physique du Blackberry Passport, j’attends le retour des stocks de la Silver Édition (le 03 sept, info). Sinon, à la demande générale et pour ne pas se fâcher avec les addicts de Facebook, vos raccourcis (Mac et windows)...

Facebook raccourcis clavier

Vous trouverez assez facilement pour Youtube, Google+, Tumblr etc.

(Source)

Romain Pigenel: la touche « crédible » de la com’ politique…

Notre ami Romain Pigenel joue les inrockuptibles dans ce papier à lire.

Oui, Romain Piginel is the new face de la com'(politique). L’occasion d’adresser une requête au Président de la République, p’tit message à Pépère.

« Monsieur le Président de la République, cher Pépère, si Romain revient à l’Elysée, j’annule tout! Non, il ne m’a rien demandé et je ne connais pas ses réelles intentions et surtout, j’ai dépassé l’âge de demander son avis aux gens pour dire ce que je pense (ça c’est fait). Monsieur le Président, je pense -et je ne suis pas le seul- qu’en matière de communication (politique), s’en priver est une erreur -si je peux me permettre bien sûr-, le garder avec vous devient un impératif surtout à quelques mois de la présidentielle 2017. Monsieur le Président, Pourquoi? 1. Pas seulement pour son look qui nous change du marouflage vestimentaire de l’actuelle jeune garde de l’Élysée, -je n’ai rien contre eux mais bon, c’est pas terrible-, 2. parce qu’il est « sous-utilisé » comme le dit si bien Julien Dray dans ce papier des Inrocks,  3. Pour son expérience, se souvenir de la compagne numérique FH2012 et de toute la bande de joyeux blogueurs et des militants numériques autour de lui, c’était quelque chose, un vrai maitre de cérémonie avec la complicité de l’efficace MedhiYanis, de la discrète Claire Heuze etc., le bon vieux temps. Monsieur le Président, dans ce mercato de la communication politique, « Ecce homo! », en même temps, je dis ça je dis rien. Cordialement…« .

Romain Pigenel, l’homme qui révolutionne la com’ du gouvernement

La photo version papier de l’article explique pas mal de choses, les détails…

Romain Pigenel communication politique les inrocks

Voila (Gloire à lui!)

(…)

Racisme « ordinaire » ? La Gaffe au noir et le silence des bons…

racisme ordinaireAu réveil ce matin, on m’a conseillé de lire le dernier billet de «votre» ami Nicolas Jegou dit @jegoun: «La Gaffe au noir», un billet qui commence par…

«Ce matin, je sors des toilettes du bureau et je croise un grand noir baraqué. Il me salut comme si on se connaissait. Je réponds poliment, embarrassé. Impossible de me souvenir de qui il s’agissait, les fonctions qu’il occupe dans la boîte ou chez un de nos clients ou fournisseurs. Ce n’est que cinq minutes après que je me suis souvenu que c’est un type que j’ai personnellement recruté en insistant qu’il soit retenu plutôt que les autres candidat… et organisé son arrivée pour aujourd’hui. Je suis allé présenté mes excuses. Pour me racheter, en allant déjeuner, je suis allé le chercher. Il me dit alors qu’il fait le ramadan. Deux heures, deux gaffes. Notre collaboration commence bien».

Trois fois rien, ou presque. Dans les commentaires, des choses intéressantes: D’abord la remarque posée de Gaël qui déjà s’inquiète de la tournure des événements: « Ah ben bravo tu cherches à attirer Didier Goux: faire recruter un noir, musulman qui plus est :) » Et Nicolas Jegou de répondre:

Nicolas Jegou la Gaffe au noir

Il avait bien pensé aux dégâts, et les assume, ce qui ne tarda pas à arriver via un autre commentateur: « Là, pour le coup, je dirais plutôt que tu cherches à attirer notre ami lyonnais (celui qui arrive à jouer de la gratte avec une basse.Tain, je ne m’en lasse pas^^), direct, il va te dire que tu tombes dans les clichés, « grand noir baraqué », bientôt et normalement, il devrait te reprocher que que tu as sous-entendu que les noirs courent vite. ». Point «Godwin_Noir», presque, ça se rapproche, le bal était ouvert. Et Nicolas Jegou d’ajouter:

Nicolas Jegou racisme ordinaire  la Gaffe au noir

Non, pas de culpabilité, c’est juste une rigolade, un noir peut s’appeler «Guy-Alain» mais Mohamed… Puis, entre dans la danse un certain Didier Goux, déjà épinglé ici et dans le livre de Guy Birenbaum pour antisémitisme pour un billet «la Gaffe au juif», où il écrivait « je leur cracherais à la gueule (aux juifs) », disons du même type, où l’on s’éclate et toute amitié, avec les félicitations des passants. Sans se cacher derrière des tournures idiomatiques, il écrit:

Racisme ordinaire D Goux Nicolas Jegou

Oui, les noirs «ces gens là»… Et me voila donc cité nommément, «la gaffe au noir» prenait alors tout son sens, avec l’approbation de Nicolas Jegou: non,  «On ne peut pas les confondre. Tonnégrande est gros. Et pas con». Dont acte.

Ce récit est une récurrence, les mêmes acteurs, le même festival d’insanités que l’on qualifie proprement de «racisme ordinaire» pour ne pas dire «banal». Au delà de ces mots qui blessent, au delà de la gratuité de l’invective, ce qui me peine par-dessous tout, c’est le silence des bons.

Mais, Cé pa grav’, n’est ce pas ?

Bonne journée.

(…)

Mise en demeure de la «Liberté de caricaturer»?…. #JeSuisCroisepattes

Décolleté RoyalNotre ami blogueur et illustrateur Ervé dit #Croisepattes a reçu une «Mise en demeure» par Maitre Jean ENNONI, Avocat-conseil de Madame Ségolène Royal. Extrait de la notification: «D’après les pièces en ma possession, il apparaît en effet que le site Internet DoZoneParody reproduit et met en ligne un photomontage mettant en scène Madame Ségolène ROYAL dans un contexte dégradant et indécent portant gravement atteinte au droit dont elle dispose sur son image et lui causant un préjudice très important». En cause? un photomontage réalisé en avril 2014 suite à une information très sérieuse, une dépêche AFP qui annonçait «l’interdiction des décolletés au Ministère de l’écologie» par  Ségolène Royal.

Décolletés interdits dans son ministère : Ségolène Royal dément

Et cela avait bien fait rire la toile jusqu’au Figaro. D’ailleurs, Marisol Touraine (Ministre), interviewée ce jour là sur Europe 1 avait déclaré: «en été des décolletés légers ne me posent aucun problème», et Roselyne Bachelot sur Twitter avait lancé le débat non sans humour: «Vous en pensez quoi de l’interdiction des décolletés dans son ministère par Ségolène Royal?».

Roselyne Bachelot Décolleté interdits au Ministère de l'Ecologie

Pour ce #DécolletéGate, il fallait bien une illustration DoZoneParody, que voici.

Ervé DoZone parody

Première remarque: la couleur de la robe n’est pas terrible, mais je me garderais bien de traiter de «dégradant» et d’«indécent» le look affiché de la personne «prête-corps» de ce photomontage, et deuzio: On va espérer qu’elle n’intentera pas une action en justice (pour atteinte à son image et pour «insultes publiques») via une «mise en demeure» à l’attention de Maitre Jean ENNONI, avec le soutien des Femens, ce qui n’arrangerait pas les affaires de notre Ségo (c’est ainsi qu’on la nomme dans notre cercle d’affreux Gochistes peinés par cette querelle interne). So-li-da-ri-té! ou « solide hilarité », au choix.

Ségo Débilitude

On l’avait évité jusque là. Sans remettre en cause le «Droit à l’image de Ségo», cette mise en demeure soulève néanmoins quelques interrogations et pose un problème #Charlie. Oui, si on commence à interdire «les photo-matons», on est mal Ce qui est dommageable pour Mme Royal, c’est l’effet Streisand possible dans ce genre d’initiative, «la volonté d’empêcher la divulgation d’informations que l’on aimerait garder cachées déclenche souvent le résultat inverse». Et voila que cette image, déjà dans les abimes de Google se retrouve à nouveau à la UNE sur le web (twitter, Facebook etc.), c’est malin. Gérer sa #Com’Politique par des avocats, c’est … à éviter! Notons que d’autres images nettement plus acerbes et beaucoup plus audacieuses circulent sur le web, pas seulement sur nos blogs à faible audience, mais dans la Grande Presse, à croire que le «dégradant» ou «l’indécent» ne réside pas dans le contenu de la chose incriminée mais dans la qualité de celui qui l’édite (ou qui le dénonce).

707192-une-charlie-png

Pour la «Liberté de caricaturer», #JeSuisCroisepattes et je kiffe Ségo. Bref, restons #Charlie, surtout par les temps qui courent

Lire: Comment j’ai (pas) photo-pécho Ségolène (by @croisepattes)

(…)