#Décheance et remaniement: E. Macron s’oppose et tacle M. Valls…

Pendant que Manuel Valls se décarcasse pour faire adopter à l’Assemblée nationale le projet de révision constitutionnelle sur la déchéance de nationalité, son ministre de l’économie, Emmanuel Macron, membre de son gouvernement pavoise et affiche son opposition, il prend ses distances

«J’ai – à titre personnel- un inconfort philosophique avec la place que ce débat a pris, parce que je pense qu’on ne traite pas le mal en l’expulsant de la communauté nationale. Le mal est partout. Déchoir de la nationalité est une solution dans un certain cas (…) mais à la fin des fins, la responsabilité des gouvernants c’est de prévenir et de punir (…) c’est cela notre devoir dans la communauté nationale» .

Encore un jeune qui se radicalise -contre M. Valls-. Bref, «Emmanuel Macron s’oppose à la déchéance de nationalité»  et pense très certainement que c’est une «connerie»  même s’il n’utilise cette dernière expression, on peut penser qu’il le pense, même si cela ne le rendra pas sympathique auprès de Gérard Filoche qui l’attend -toujours- sur les questions économiques. Dans la ligne Taubira (« prévenir, comprendre, etc ») et de son prédécesseur Arnaud Montebourg, c’est une « nouvelle parole libre d’un membre du gouvernement, signe de l’affaiblissement de Manuel Valls poussé vers la sortie par des proches du président de la république. A quelques heures d’un remaniement gouvernemental, il faut croire que cette «motion de défiance d’Emmanuel Macron» ne passera pas inaperçue, il signe peut-être là sa sortie du gouvernement, à moins d’une «déchéance de Matignon» de Manuel Valls.

Ca1mM-dW8AAQx9g

À suivre.

./…

Virer Manuel #Valls? L’autre hypothèse du #remaniement …

« Plusieurs intimes du président de la République le pressent de congédier Manuel Valls, qu’ils accusent de jouer au pompier pyromane » écrit le Point qui cite un article du Parisien.

Ramaniement Valls Ouf Matignon

Le point.fr a accès au contenu en illimité du Parisien et nous explique que, c’est encore Julien Dray -l’endimanché du Président qui s’y colle. L’idée: « Exfiltrer Manuel Valls de Matignon » au profit de l’ancien  maire de Paris – Bertrand Delanoe– qui présente selon lui une meilleure alternative pour rassembler la gauche avant 2017. Il se dit dans l’entourage très proche de Pépère (c’est du off), que «Manuel Valls agace», il « joue les pompiers pyromanes, cherche à isoler François Hollande, lui couper l’herbe sous le pied » avec sa politique pro-business de droite, pour apparaitre indispensable en 2017, voire le remplacer si besoin comme the candidat open-bar d’une gauche éclatée par ses soins. Les Hollandistes historiques découvrent « la trahison de M. Valls« , une hypothèse dénoncée sur les blogs de la vraie Gauche depuis son arrivée à Matignon (lisez les blogs!).

Déchoir Manuel Valls de Matignon?  Sursaut un peu tardif et cela n’effacera pas le mal fait à la Gauche et à la France. Le virer, c’est lui rendre service, c’est l’exfiltrer du désastreux bilan -politique et surtout moral- de la Gauche au pouvoir depuis 2012, il est comptable, c’est son bilan (politique). Le virer, c’est lui tailler un costume en virginité (politique) dans l’hypothèse d’une débâcle en 2017, le virer, c’est rendre service à la Gauche Finkielkraut. Alors, le Garder? Au point où en sont les choses, je ne sais pas, c’est vrai qu’il n’a vendu que 410 exemplaires de son bouquin, ce qui ne plaide pas en sa faveur, mais le virer que pour ça, c’est limite une discrimination (littéraire), je crois.  Au final,  on s’en fiche, en vrai…

Débrouillez-vous !

Oui, Manuel Valls, c’était un choix perdant-perdant. Maintenant vous savez.

./…

Le bide littéraire de M. #Valls: seulement 410 exemplaires vendus…

Lire de beaux discours rédigés par des conseillers à la tribune de l’assemblée nationale c’est une chose courante, vendre ces mêmes discours en les présentant comme des textes de références, c’est autre chose, cela relève presque de l’indécence, voire une obscénité morale si l’on veut bien dire les choses. C’est peut-être bien là une des raisons du «refus d’achat» par les français, du recueil de discours de Manuel Valls titré «l’exigence», vendu en 410 exemplaires seulementet cela malgré une promo dantesque: un «direct live» depuis le Palais de Matignon et sur BFMTV, plus le passage chez Ruquier dans «On n’est pas couché». Le livre est devenu un bide

image

L’exigence (en politique)? c’est d’abord le respect des électeurs, une contrainte morale. L‘exigence en librairie? c’est surtout le respect des lecteurs. Oui, ne jamais leur donner à lire ce qui ne relève pas de sa propre plume, écrire, c’est un métier. Autre chose, jouer la carte «récupération du drame des attentats» pour s’approprier une souffrance collective relève de l’arnaque (politique), un écart de conduite lourdement sanctionné par les français peu disposés de lire une superfétation. Et l’histoire ne nous dit pas combien d’exemplaires achetés par les services de Matignon.

Des stats pour « le plus mauvais livre politique de l’année«  pense un «affreux Göchiste». Il faut dire, pour relativiser, que Manuel Valls a quand même vendu plus de bouquin que Christine Boutin, c’est une grosse performance, et ce n’est pas rien.

./…

#Déchéance, R. Badinter: « Seul Vichy a pris, à cet égard, des mesures collectives odieuses ».

Déclaration de l’ancien Garde des sceaux et ancien Président du Conseil Constitutionnel

Déchéance de nationalité : Robert Badinter fusille l'air de rien le projet du gouvernement

Non, Robert Badinter ne présentera pas d’excuses à Manuel Valls pour sa tribune et pour cette comparaison, Cécile Duflot non plus. Vendredi dernier à la tribune de l’Assemblée nationale elle avait mis en exergue le fait que le dernier régime à avoir «massivement utilisé» la déchéance de nationalité avait été celui de Vichy.

A propos de la déchéance de nationalité. « Le dernier régime à l’avoir massivement utilisée fut le régime de Vichy. Il ne s’agit pas ici de faire des parallèles hasardeux ; il s’agit ici – que ça vous plaise ou non – de rappeler un traumatisme, un traumatisme de notre histoire, né dans un parlement, composé de parlementaires français. Oui c’est ce qui nous est arrivé. Il ne s’agit pas ici de ne pas regarder en face qu’à la Libération, ceux qui ont reconstruit notre pays n’ont voulu que la création d’un crime d’indignité nationale, et d’une peine associée, préférée à la déchéance. C’est la vérité historique »

Cécile Duflot.

 Je partage l’avis-Badinter de Cécile Duflot.

./…

Robert Badinter dézingue la #déchéance de nationalité, M. #Valls tousse…

Après avoir rendu sa copie sur la révision du code du travail, Robert Badinter s’attaque à la Déchéance de nationalité, certains ne vont pas aimer. L’air de rien, il dézingue, avec sa silencieuse sulfateuse, il mitraille le projet du Gouvernement Valls, et fait mouche. Le Père de l’abolition de la peine de mort signe dans une tribune publiée par « Le Monde »la peine de mort (politique) de la déchéance de nationalité. « Pas nécessaire » juge t-il.

Déchéance de nationalité : Robert Badinter fusille l'air de rien le projet du gouvernement

Comme Christiane Taubira, l’ex Garde des Sceaux Robert Badinter ne veut pas banaliser la déchéance de la nationalité: «Une mesure symbolique ne doit pas devenir une mesure de sûreté. La déchéance de nationalité française doit être une peine qui frappe les coupables des crimes les plus graves et non d’infractions usuelles. Alors la mesure revêtira sa pleine signification, qui importe toujours dans la lutte contre le terrorisme». Il propose de changer la loi pas la Constitution.

En résumé, R. Badinter a dit à M. Valls: « je vous demande de vous arrêter! » Les français, idem…

 

Alors, camarades blogueurs-de-Gouvernement, ça va vous? vraiment? On annule le Congrès de Versailles ou pas? Vous avez mon 06 si vous changez d’avis. A suivre. Smiley toussa.

./via l’OBS

#Déchéance: le Congrès (de Versailles) s’éloigne, c’est compliqué…

Aller jusqu’au Congrès de Versailles ou pas? C’est désormais la question que se pose le couple exécutif qui peine à trouver un Consent Decree pour son très contesté projet de révision constitutionnelle

Un « accord semble avoir été trouvé » nous dit-on. La nouvelle-nouvelle-mouture de l’article 2 revient sur l’affirmation suivante de Manuel Valls (06 Janv.2016): « Ah non hein! On ne va pas créer des apatrides, faut pas déconner » (je traduis). Et ben, ça c’était avant! Mercredi (hier), le locataire de Matignon -Chef de projet- a fait une étonnante concession aux députés PS, en leur assurant que « le projet de loi d’application de cette déchéance n’interdirait pas formellement l’apatridie », comme c’était le cas dans une première version à laquelle ils s’opposaient. « Je préfère un apatride tous les 15 ans, plutôt que cinq millions de binationaux stigmatisés », a résumé pour nous Patrick Mennucci. Ah bon?

Alors, Congrès de Versailles ou pas Congrès? Y aller et se prendre une taule « éliminera » Français Hollande de la présidentielle 2017, ou, le mettra en très grande difficulté. Renoncer? se rétracter? c’est tout aussi compliqué. Bref, comme je le disais, le piège se referme sur les chasseurs. De mémoire, « Ne jamais toucher aux cadenas de la constitution sans avoir une main tremblante » avait dit je ne sais plus qui, on n’est pas couché. L’avis de Christiane Taubira ce samedi chez Ruquier, très certainement pour une réponse Césaire, euh… sévère à Manuel Valls, et on verra qui des deux va perdre sa circonflexe dans cette révision de l’orthographe Constitutionnelle.

Amis #Blogueurs-De-Gouvernement, ça va?

./…

C’est fait. Antoine de Caunes baptisé #Sapeur Congolais ….

Antoine (De Caunes) a été fait Sapeur par mon frangin le Bachelor, la cérémonie – baptême de la Sape– a eu lieu dans la Grande Cathédrale Africaine de Paris, la bien nommée « Connivences Notre-Dame-de-la-Sape«  à Château Rouge.

Désormais binational avec son passeport congolais sans « déchéance de Sapologie » – sauf dans les cas « d’attentat à l’élégance »-, Antoine de Caunes a l’autorisation d’être SapéCommePogba s’il le souhaite, c’est dans le forfait. A suivre? Save the date, Printemps 2016 pour l’intronisation de Romain Pigenel, le Dandy de la Com'(politique), une touche crédible validée par les inRocks. Pour les invitations, se rapprocher de Marion Scappaticci, Community Manager (CM) des Sapelogues, mais-pas-que. Oui, « un jour, elle avait pris l’avion, puis est rentrée en Afrique ». Dans l’attente, louons St-Antoine, habemus De Caunes! Sans déconner.

CYwlZwVWQAAruGU.jpg_large

De Caunes Sapeur

Oui, la Sape c’est du sérieux. Ah! j’oubliais,  tenue correcte exigée! pour le printemps de Romain- .

lire aussi: Fashionista: Old School #SapésCommeJamais

./….

La « connerie ethnique » du #JDD: Votre agresseur était « Arabe? Noir? Rrom? « etc…

Après Le Progrès de Lyon en avril 2014, c’est le Journal du Dimanche qui se lance dans l’office des statistiques ethniques. Oui, chers lecteurs, le JDD nous pose la question suivante:

«Vous même (donc toi), au cours de l’année (2015), avez-vous personnellement rencontré des problèmes (insultes, agressions…) avec une ou plusieurs personnes issues des groupes suivants? » 

S’indigner? Ah ben non voyons! A quoi bon l’être dans une société qui désormais érige les fachos et les « condamnés pour racisme » en paragon de vertu. Un exemple? Tenez, le Sir Alain Finkielkrault, celui qui a un avis-sur-tout-documenté-par-rien, sauf lorsqu’il s’inspire des hoax de la fachosphere. Oui, le désormais immortel a été récemment désigné «victime» après une «soufflante indigne» -nous dit-on- sur le plateau de france2 par une « certaine personne » qui avait eu l’outrecuidance d’un échange courtois, pire, de lui demander de la fermer. Une insulte – ou une agression si vous voulez- déjà dans les 29% du sondage-à-la-con du JDD? A vérifier.

Demain, – c’est prévu-, le Gouvernement lancera un grand programme de lutte contre le racisme, l’islamophobie et l’antisémitisme, juste quelques mois avant de la présidentielle 2017 pour bien dire aux indexés ethniques du JDD: «Hé ho les gens rassemblement! ZavezVu? La lutte contre le racisme et toussa c’est notre première priorité après toutes les autres depuis mai 2012! Votez pour nous!». La réponse risque d’être la suivante: «cause toujours mon pote, ça m’intéresse, vraiment…». Ne pas s’étonner – bande de cons!- Zut! encore une insulte, à comptabiliser dans le sondage ethnique du JDD pour bien l’améliorer? Oui, j’insiste, dans le groupe «personnes d’origine africaine». J’aime bien l’asterisque /*subsaharienne* -c’est à dire «Noir»-. Donc, d’après le JDD, chez les subsahariens (chez les noirs donc),  y a pas de catholiques, non, ni de personnes de confession juive, zéro. Et au Magrehb -le pays des musulmans -en France on dit «Arabes»-, y a pas de noirs! –.

Lire pour comprendre: «Les tablettes de l’opinion»: le grand vernissage politique…

Sont vraiment très cons, et je porte pas plainte.

./…

Qui est riche et qui est pauvre en France? Graphique des niveaux de vie, les réponses …

« Qui est riche et qui est pauvre en France? » Éternelle question qui alimente bien des débats (politiques), sans oublier ses corollaires et détails: « Qui appartient aux catégories populaires? Qui fait partie des classes moyennes? Qui est aisé? Qui est riche? » etc.  Des questions et désormais des réponses de L’observatoire des inégalités sur les niveaux de vie mensuel selon les familles, sur la base des données détaillées de l’année 2013 par type de ménage. Se positionner ...

  

Des frontières critiquables certes, mais qui éclairent assez bien nos lanternes. Alors, riche ou pauvre? Ce n’est pas une question, non, ne pas répondre, mais si vous insistez….

.+/Source

Mémoire: 13 Janv.1920, les tirailleurs-naufragés du Bordeaux-Dakar …

« Je suis drossé. Je vais talonner. Je marche sur le feu. Je coule”. C’était les derniers mots du commandant du paquebot l’Afrique disparu dans la nuit du 12 au 13 janvier 1920 entre l’île de Ré et Les Sables-d’Olonne. A son bord, 599 occupants dont des tirailleurs sénégalais de retour des bruits des canons de la Première Guerre mondiale, fiers d’avoir servi la République, les « Bordeaux-Dakar » n’arriveront jamais à destination

 Memoire: le tirailleurs naufragés de l’île de Ré…. .png

Mémoire - Tirailleurs : un "hommage national" pour "L'Afrique" ?

Le naufrage du paquebot l’Afrique est l’une des plus grandes catastrophes maritimes françaises du siècle dernier. Contre l’oubli, pour ces tirailleurs et pour toutes ces personnes, un plaidoyer «pour un hommage national aux naufragés de l’Afrique» a été adressée à François Hollande et à Alain Juppé maire de Bordeaux, [Extrait]. «Ignorés de tous, ces tirailleurs gisent au fond de l’Océan (…) Morts pour la France, loin des tranchées, alors qu’ils regagnaient leurs foyers». Oui, ils avaient répondu « Présent » parce qu’il n’était pas question de livrer la France aux assassins d’aube.

La pétition sur change.Org.

./Screen