Mots-clés

, , , , , ,

L’Education est au cœur des échanges politiques dans cette campagne présidentielle 2012. Je propose de revisiter la scolarité des deux candidats: Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Il ne s’agit pas de jeter l’opprobre sur l’un ou l’autre candidat, juste un bref rappel de leur parcours scolaire pour … comprendre (peut être) le sens de leurs propositions sur l’éducation de nos chères têtes blondes.

Sur la base des informations visibles sur wikipédia, voici, en parallèle leur fait d’armes sur les bancs de l’éducation nationale.

Nicolas Sarkozy a fait ses classes au  lycée Chaptal (Paris8), qu’il quitte pour redoubler sa sixième au Cours Saint-Louis de Monceau situé rue de Monceau et, en 1973, dans le même quartier, il obtient un baccalauréat B.

De son côté, François Hollande passe son enfance à Bois-Guillaume, ville résidentielle sur les hauteurs de Rouen, où il est élève au pensionnat Jean-Baptiste-de-La-Salle de Rouen. En 1968, il déménage avec sa famille à Neuilly-sur-Seine. Il fréquente le lycée Pasteur de la ville du candidat Sarkozy.

Nicolas lui a étudié à l’université Paris X Nanterre, il y obtient en 1978, une maîtrise de droit privé. Pour François Hollande, l’université passe par la Fac de droit de Paris, où il obtient une licence en droit, puis HEC Paris et l’Institut d’études politiques de Paris. Il sort 7e de l’ENA, dans la promotion Voltaire. ça calme.

Nicolas Sarkozy entre lui, à l’Institut d’Etudes Politiques (IEP) de Paris en 1979, section Politique-Economique & Sociale dont il sort, en 1981, non diplômé. [En clair, il n’avait pas réussi ses examens]. N’empêche qu’en 1980,  il obtient de justesse un certificat d’aptitude à la profession d’avocat avec la note de 10/20. Il a par ailleurs obtenu un DEA  (Diplôme d’Etudes Approfondie, actuel Master-II) en sciences politiques lors de la deuxième session [donc échec en juin], avec un mémoire sur le référendum du 27 avril 1969. Référendum…

Puis, le service militaire

Ah le service militaire! Là aussi on apprend plein de bonnes choses. Le jeune Nicolas effectue son service militaire en 1978, à la Base aérienne 117 Paris (quartier Balard), dans le 15e arrondissement de Paris, où il appartient au Groupe rapide d’intervention chargé du nettoyage. Oui, du ‘’Nettoyage’’. On ne peut pas s’empêcher de penser au Karcher

Pour le jeune François, un détail important: En 1976, il est exempté de service militaire à cause de ses problèmes de vue lors de ses trois jours au fort de Vincennes, mais obtient l’annulation de cette décision. En clair, il a insisté pour faire son service militaire ! Quand il nous parle de la France, du patriotisme, on peut le croire…

Moralité:

Le parcours scolaire peut avoir une influence, voir des incidences, sur la justesse de nos propositions dans le domaine de l’Education nationale. Oui Nicolas, l’école cause…

About these ads