Caricaturé…

Mots-clés

, ,

Ce matin à Corralejo (île de Fuerteventura), un artiste local m’a tiré le portrait.

2015/04/img_1365-0.jpg

Être perçu ou (se) percevoir. Mon portrait croqué ce matin en 5 minutes sur la place du marché. Reflet approximatif, simple caricature ou l’autre moi que je ne peux voir? Peut être bien un peu de chaque, c’est, disons, celui que le narcissique que je suis n’imagine pas, mon avatar-quotidien, l’image reflétée qui jamais ne me quitte, avec ses traits et ses aspérités, loin du vaillant Chevalier de Saint-George de mon monde-clic (le Web).

Moi semble t-il, peut-être bien les traits des premières populations préhispaniques d’origine berbère venues d’Afrique avant les conquistadors sur cette terre volcanique de la Macaronésie comme l’écrivait un certain Boccace: « les îles Canaries sont des terres rocailleuses sans aucun type de cultures agricoles, mais riches en chèvres et autres animaux et remplies d’hommes et de femmes dénudés s’apparentant à des sauvages. Certains de ces hommes semblent avoir du pouvoir sur les autres et s’habillent de peaux de chèvres teintes à l’aide de safran et de colorants rouges. Ces peaux ont l’air fines et sont cousues avec soin grâce à des fils faits en tripes d’animaux. […] Leur langage est très doux, et leur façon de parler très vive et rapide rappelle l’italien ». Ou peut être encore les traits de ces esclaves pourchassés par les Portugais et Espagnols avant l’attribution de ces îles à l’Espagne en 1479 par le traité d’Alcáçovas. (Au Portugal l’île de Madère, non loin). Oui peut-être, les gens d’ici ne sont pas d’ici m’a fait remarqué mon fils, là-bas nous non plus, la vie n’est que Fuerte ventura. C’est peut-être encore les traits de grands chiens sauvages (les canes) que les premiers explorateurs ont découvert sur l’île d’où le nom du latin Canariae Insulae qui veut dire îles aux chiens, à moins que ce ne soit les traits des phoques qui peuplaient ces eaux bleues (également désignés sous le nom de «chiens de mer»).

Peut-être tout simplement moi, chien-du-web, caricaturé je suis, vantard dans un monde de clics, derrière mon bouclier pour faire face à la volée des claques,  un simple avatar. Puis, partir et « souffrir » de se sentir si bien, encore une caricature…

(…)

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 4 369 autres abonnés